Tahiti Infos
Tahiti Infos
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Challenger #18 : Naia Guitton




Naia Guitton a tout gagné en Polynésie française. Elle a rapidement compris qu’il fallait s’exporter pour augmenter son niveau de jeu. Après une année 2016-2017 partagée entre ses études par correspondance avec le CNED et ses compétition internationales, auxquelles elle a pu participer grâce à son statut d’ambassadeur ATN, elle a pu franchir un étape importante : Elle est désormais inscrite en sport-études à Montfermeil, en Seine Saint Denis, pour tenter de vivre son rêve, devenir une joueuse professionnelle de tennis.

En bref

Née le 20 février 2002 à Papeete ( 15 ans)
 
Origines : Je suis mauricienne et française
 
Situation familiale : célibataire
 
Un héros de votre enfance ? : Roger Federer et Serena Williams ont été et sont mes idoles. Federer pour son calme et la gestion de ses émotions et Serena pour la rage qu’elle apporte dans chaque point.
 
Si tu étais un animal ?  J’aurai voulu être un singe pour sa vivacité, son humour car il aime bien faire des grimaces.
 
Une valeur morale ? Même si tu es énervé garde la tête haute afin de montrer à ton adversaire que tu as toujours confiance en toi
 
Ton activité professionnelle ? Etudiante
 
Tes sponsors ? Air Tahiti Nui, STC nutrition et Cleaning pool
 
Trois meilleurs résultats de ton palmarès 2017
 
- Championnat néo-zélandais 9e place
- Vainqueur double mixte championnat néo-zélandais
- Vainqueur pré-qualification FED CUP junior New Delhi, Inde

Quatre questions à Naia Guitton

Tes débuts ?
 
« J’ai commencé le tennis à 5-6 ans. J’ai participé à mon premier tournoi à 7 ans, la compétition m’a alors plu et depuis ce jour j’ai participé à tous les tournois possibles. A 11 ans, je participe pour la première fois à une compétition internationale : Les Oceania jeune à Fidji qui m’ont permis, suite à mes performances, de participer à des tournois dans divers pays (Fidji, Australie, Inde, Nouvelle-Calédonie, Nouvelle-Zélande, Papouasie Nouvelle Guinée). »
 
« Grâce à mon partenariat avec ATN, j’ai pu participer aux qualifications nationales aux Petits As Tarbes, un des tournois que Nadal, Federer, Gasquet, Monfils ont eu l’occasion de faire. »
 
Tes plus beaux succès en compétition ? Une anecdote ?
 
« Mon plus grand succès serait de gagner Roland Garros…mais pour l’instant je reste au stade de Championne de Polynésie et d’Océanie dans différentes catégories. J’ai eu l’occasion de jouer à plusieurs reprises sur le court annexe de l’open d’Australie lors du Championnat par catégorie d’âge. La première fois que nous sommes arrivés sur place, nous étions tous émerveillés par la splendeur et l’immensité de la structure. »
 
Tes motivations ?
 
« Mes différents déplacements m’ont permis de comprendre que je voulais faire de ce sport mon métier. Le niveau des différentes joueuses à l’étranger m’a permis de constater que j’avais une chance d’y arriver. Cet écart de niveau que j’ai pu constater n’était pas aussi important que je le pensais. »
 
Tes objectifs ? Remerciement ou message ?
 
« Mon objectif, d’ici deux ans, serait d’obtenir un classement négatif, - sachant que je suis actuellement 4/6 -, et de me situer dans les 10 meilleures françaises de ma catégorie. J’aimerai remercier mon principal sponsor Air Tahiti Nui qui m’a permis et me permet encore de faire différents tournois en métropole, STC nutrition et enfin Cleaning pool. »




Les Trophées du Sport 2018 | 18th IVF Va'a | Coupe du monde de football 2018