Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Centrale à charbon en Nouvelle-Calédonie: les écologistes déplorent le "double langage" de Lurel



Centrale à charbon en Nouvelle-Calédonie: les écologistes déplorent le "double langage" de Lurel
NOUMÉA, 14 octobre 2013 (AFP) - Des associations écologiques de Nouvelle-Calédonie ont accusé lundi Victorin Lurel, ministre des Outre-mer, de double langage sur l'environnement après le feu vert donné par l'Etat au choix du charbon pour la future centrale électrique de la Société Le Nickel (SLN).

"L'Etat ne respecte pas ses engagements nationaux et internationaux en matière de lutte contre le réchauffement climatique et de protection de la biodiversité. Nous pensons qu'il est schizophrène", a protesté dans un communiqué Ensemble Pour la Planète (EPLP), qui regroupe 16 associations écologiques.

Ce collectif se dit "choqué" par les déclarations du ministre le 28 septembre à Nouméa affirmant que le charbon est "le meilleur choix au plan économique et le plus efficace au plan environnemental" pour la future centrale électrique de la SLN, usine métallurgique aux portes de Nouméa.

M. Lurel s'appuyait sur les conclusions d'un rapport d'expertise interministériel.

"Victorin Lurel s'est exprimé non pas au nom d'un Etat impartial mais d'un Etat actionnaire (l'Etat détient 26% d'Eramet, maison mère de la SLN, NDLR). Il est juge et partie sur le sujet", a dénoncé Martine Cornaille, présidente d'EPLP.

Elle a reproché à M. Lurel de "bafouer" les promesses faites lors de la Conférence environnementale le 15 septembre dernier à Paris où il avait plaidé en faveur d'une France "exemplaire en matière de reconquête de la biodiversité".

"Comment, dans ces conditions, le gouvernement peut-il affirmer qu'il veut faire de l'outre-mer une vitrine pour les énergies renouvelables ?", s'est demandée Mme Cornaille dans une déclaration à l'AFP.

Fermement opposée au charbon, EPLP avait proposé une centrale "mixte couplant solaire thermodynamique et énergie fossile". Les experts de l'Etat ont jugé qu'il n'était "pas possible de justifier économiquement" cette option.

La SLN fonctionne actuellement avec une centrale au fuel vieille de plus 40 ans, dont les rejets en dioxyde de soufre engendrent régulièrement des pics de pollution qui s'ajoutent aux poussières de l'usine métallurgique.

Deux enquêtes épidémiologiques sur l'état de santé bronchopulmonaire des habitants de la zone ont été diligentées mais aucun résultat n'a jusqu'alors filtré, a indiqué EPLP.

Deux autres usines métallurgiques, récemment entrées en production, fonctionnent avec des centrales au charbon, faisant de la Nouvelle-Calédonie l'un des plus gros émetteurs de CO2 par habitant et par an de la planète.

cw/via/bfa/ggy/bfa

Rédigé par () le Lundi 14 Octobre 2013 à 06:01 | Lu 856 fois






1.Posté par Jean pierre BEAULIEU le 14/10/2013 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce n'est pas avec un président comme Hollande qui se parjure en permanence que les Calédoniens pourront avoir confiance dans ce gouvernement. Affirmer que le charbon est plus efficace du point de vue écologique est un monstrueux foutage de gueule.

2.Posté par wakrap le 14/10/2013 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les centrales au charbon modernes sont bien, pas idéal, mais bien. D'autre part, la foutaise du CO2, on devrait tous s'asseoir dessus. Le CO2 n'est pas un polluant, c'est même l'aliment essentiel des plantes et de toute la vie. La vie sur terre n'a jamais été aussi féconde que quand le CO2 abondait plusieurs fois les taux d'aujourd'hui.
Ah, oui,; le charbon redevient pour le XXI eme siècle la première source d'énergie pour la planète(en particulier par la Chine et l'Inde). Les réserves connues sont de 130 ans de consommation planétaire.

3.Posté par Jean pierre BEAULIEU le 14/10/2013 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a beaucoup à dire si l'on se base sur la question climatique. Le CO2 est indispensable à la vie, c'est sur, et le plancton à lui seul recycle plus de CO2 que les forêts qui nous reste, le problème pour moi se situe plutôt dans les autres polluants qui sont dégagés par la combustion du charbon et qui eux ont un effet catastrophique sur la santé.

4.Posté par old nick le 14/10/2013 23:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'un des élus calédoniens de l'UMP (pourtant très proche de l'ancien pouvoir parisien), a fustigé ces décisions en parlant de "néocolonialisme", mais il n'y a pas de grandes réactions de foules, alors que la NC détient l'un des taux records de cancers, dont ceux de la thyroïde. Comment faire d'un eden un enfer? On fait payer cher aux océaniens la beauté de leurs îles: le nucléaire à Mururoa, les industries polluantes et dangereuses en NC...

5.Posté par wakrap le 15/10/2013 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et oui, la pollution est à chercher ailleurs qu'avec le CO2! Pour le reste, le nickel est une sacré source de pollution, mais bon, ce sont les indépendantistes qui ont maintenant la main dessus. Et comment on réalise à la fin que tous les malheurs ne viennent pas du fait de ne pas avoir un chef de la même ethnie ou un gouvernement régalien à distance..

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués