Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Buillard à 70 voix d’une élection au premier tour



Tahiti, le 16 mars 2020 - Le maire sortant Michel Buillard frôle de peu sa réélection dès le premier tour de scrutin, dimanche. Une quadrangulaire se profile pour le second tour à Papeete.
 
Il y aura un second tour à Papeete. Et selon toutes vraisemblance il se jouera lors d’une quadrangulaire, dimanche prochain. Une situation qui bénéficierait largement au maire sortant. Tauhiti Nena s’est lancé cette année dans un match retour des municipales de 2014 face à Michel Buillard. Mais, bien que deuxième à l’issue du premier tour, il termine avec un résultat près de 14 points inférieur à celui qu’il avait réalisé il y a six ans et ne peut compter que sur une improbable union sacrée pour rivaliser avec le tavana Tapura Huiraatira au second tour. La tête de liste Papeete To’u Oire totalise 19,9% des suffrages exprimés et finit au coude à coude avec la représentante Tavini Huiraatira Minarii Galenon, tête de liste A Here Ia Papeete (18,7%). A plus de 500 voix derrière, la liste conduite par Marcel Tuihani (Te Ora Api O Papeete) se qualifie pour un éventuel second tour avec 11,21% des votes. L’unique chance de Nena repose dans une improbable alliance qui devra être conclue avant demain soir.
 
De son côté, le maire sortant de la capitale de Polynésie française, élu depuis 1995, se conforte avec la liste Tapura Ia Ora Papeete une bonne position de tête avec 49,07% des votes et échoue à l’emporter dès le premier tour d’à peine 70 voix, dimanche.
 
A Papeete, comme dans les communes de l’agglomération urbaine, ce premier tour des municipales aura été plombé par le spectre du coronavirus. Depuis l’annonce, mercredi, d’un premier cas en Polynésie, suivie le lendemain par celle de deux nouveaux cas avérés, pour beaucoup d’électeurs l’enjeu de la reine des élections est provisoirement passé au second plan derrière la crainte de la maladie. Le taux de participation est cette année plus de 10 points inférieur à ce qu’il était en 2014 (55,65%). Moins d’une personne sur deux (45,77%) s’est déplacée à Papeete pour accomplir son devoir citoyen. Et ce climat d’insécurité pourrait s’accroître dans la semaine à venir si de nouveaux cas de covid-19 venaient à être découverts au fenua.

Tauhiti Nena : “Il serait logique que tout le monde se mette derrière moi”

Vous êtes satisfait de vos résultats à Papeete ?
“Nous avions beaucoup de partis politiques face à nous. Au niveau de Papeete To’u Oire, je n’ai aucun ministre, aucun représentant de l’assemblée. Nous sommes une petite équipe. Je tiens d’ailleurs à remercier les femmes et les hommes qui m’accompagnent. Ce sont des personnes ressources de Papeete. Le score est là. Nous avons obtenu la deuxième place. Nous sommes convaincus qu’il faut changer de maire, pour le bien de la commune, pour le bien du pays et pour avoir une ville qui rayonne. Je pense qu’aujourd’hui, nous en avons les moyens. Quand on est en place depuis 25 ans et que l’on a le gouvernement derrière soi, il me semble que l’on doit passer dès le premier tour. (…) En ce qui nous concerne, on est prêt pour le changement.”
 
Qu’est-ce qui va faire que les électeurs votent pour vous au second tour ?
“Les résultats. Heureusement qu’il n’est pas passé au premier tour, le maire sortant. Il y a eu beaucoup d’appel à voter blanc. Cela aurait pu l’aider. Au second tour, nous aurons plus de voix pour soutenir le changement. Qu’elles sachent que le changement, c’est Papeete To’u Oire. On a un programme.”
 
A propos des votes blancs, Gaston Flosse va appeler à voter pour vous au second tour ?
“S’il est logique… Il voulait que l’on change de maire. Nous pensons aussi qu’il faut changer de maire. Les personnes qui ont soutenu Nathalie Cuneo, Marcel Tuihani, Chantal Galenon veulent le changement. En ce qui nous concerne on en est convaincu aussi. Je pense qu’il faut qu’on se rencontre. On va tous les rencontrer. Et je fais appel à tous les habitants. S’ils ont espéré que d’autres candidats s’en sortent, aujourd’hui il serait logique que tout le monde se mette derrière moi car j’ai obtenu la seconde place.”

​Minarii Galenon : “Nous partons pour le second tour”

Les résultats que vous obtenez vous satisfont-ils ?
“Oui, c’est la première fois que je me présente en tant que tête de liste. Je veux remercier les électrices et électeurs de Papeete, de même que mon groupe Tavini Huiraatitira et leur dire que maintenant nous partons pour le second tour et qu’il faut se remobiliser.”
 
Qu’est-ce qui fera que les électeurs votent pour vous au second tour ?
“On va partir dans les quartiers, analyser les problèmes là où nous n’avons pas eu trop de voix. Il faut que nous travaillions au plus proche de nos habitants.”
 
Qu’est-ce qui a pêché selon vous ?
“C’est une élection communale. Nous avons beaucoup de personnes qui n’ont jamais fait de politique, des personnes de la société civile. C’est une première expérience. Je fais confiance et sais qu’au second tour on va tous se ressaisir et y arriver.”
 
Allez-vous rencontrer Nathalie Cuneo et Marcel Tuihani pour leurs voix ?
“Oui, bien sûr. Je sais que ce sont des personnes qui ont été courageuses de se présenter. J’irai à leur rencontre pour que l’on se fédère. Mais ce soir, je réunis tous mes colistiers à la permanence et on va en discuter.”
 
Allez-vous fusionner vos listes ?
“Je ne peux pas vous le dire maintenant. Je dois d’abord en discuter avec mes colistiers. Demain matin on en saura un peu plus.”

​​Michel Buillard : “Ils peuvent s’allier. Je n’ai pas peur”

Vous échouez de peu à l’emporter au premier tour. Etes-vous déçu ?
“Nous sommes prêts pour le second tour. Nous sommes très motivés. On vient de faire le point au niveau des différents quartiers. Nous voulons féliciter nos enfants de Titioro, où nous avons fait 61%, c’est extraordinaire. Je n’ai jamais eu un tel résultat à Titioro. Selon les analyses, nous nous apercevons que (…) les gens ne se sont pas trop déplacés, faute de quoi nous aurions gagné au premier tour. Je comprends l’appréhension qu’ils éprouvent en raison du coronavirus. Mais cela sera chose faite pour le second tour.”
 
N’êtes-vous pas trop déçu de ces résultats ?
“Non, non. 49%, c’est bien. Sur Papeete, il y a plusieurs sensibilités politiques, plusieurs expressions et c’est normal que les électeurs puissent s’exprimer. Non, au contraire, c’est une vie démocratique très riche et intense. On fera avec.”
 
Ne craignez-vous pas une alliance des autres listes ?
“Ils peuvent s’allier. Je n’ai pas peur.”
 
Concernant l’organisation du second tour, ne craignez-vous pas un report ?
“On verra. Si les élections sont reportées, je suis prêt à défendre ma population.”  
 

Les résultats du 1er tour à Papeete

A HERE IA PAPEETE - Tête de liste : Chantal Minarii Galenon
Nombre de voix : 1 374
18,57%
 
TAPURA IA ORA PAPEETE - Tête de liste : Michel Buillard
Nombre de voix : 3 632
49,07%
 
TE ORA API O PAPEETE - Tête de liste : Marcel Tuihani
Nombre de voix : 830
11,21%
 
PAPEETE TO’U OIRE - Tête de liste : Tauhiti Nena
Nombre de voix : 1 473
19,90%
 
PAPEETE A TI’A MAI - Tête de liste : Nathalie Parau Cuneo
Nombre de voix : 92
1,24%
 
 
Suffrages exprimés : 7 401
Votants : 45,77%
Abstentions : 54,23%


Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Dimanche 15 Mars 2020 à 23:24 | Lu 1464 fois






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 3 Juillet 2020 - 14:36 Les diplômés du CMA exposent

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus