Tahiti Infos

Bourez sorti par Medina en quarts des JO de Tokyo


Olivier MORIN / POOL / AFP
Olivier MORIN / POOL / AFP
Tahiti, le 26 juillet 2021 – Il était le seul représentant français à s'être qualifié pour les quarts de finale des Jeux Olympiques de Tokyo. Opposé au double champion du monde et favori brésilien Gabriel Medina, le surfeur tahitien a été éliminé malgré un énorme tube en fin de série.

Alors que Johanne Defay, Pauline Ado et Jérémie Flores avaient été éliminés en huitièmes de finale, Michel Bourez disputait lundi sa série des quarts de finales face au brésilien Gabriel Medina, double champion du monde. Sur un spot de Tsurigasaki Beach encore une fois déformé par des rafales de vent, le Spartan a su attendre les vagues pour opposer un vrai duel à Medina.
 
Le choc des quarts attendu par tout le surf français a débuté à 12h30, heure de Tahiti (il était 7h30 au Japon). Dans les vagues de deux mètres du spot capricieux de Tsurigasaki, trouver la bonne houle n'était pas chose facile. Durant les cinq premières minutes de la série, aucun des deux surfeurs n'a d'ailleurs réussi à prendre l'avantage sur des vagues trop courtes pour effectuer des manœuvres. Après dix minutes, c'est le brésilien qui trouve le premier une longue houle sur laquelle il envoie un "roller" avant d'enchaîner sur deux beaux "turns". Le surfeur de Mareisias obtient la note de 6,33 pour cet enchainement. Quelques instants plus tard, le champion du monde s'élance sur une autre vague, plus grosse encore. Medina parvient alors à prendre suffisamment de vitesse pour s'envoler et envoyer un énorme "air 360" qu'il est l'un des seuls à pouvoir réaliser dans ces conditions. La note tombe : 9,00. Il reste alors 15 minutes et Michel Bourez doit obtenir deux gros scores pour se hisser en demi-finale des Jeux olympiques.
 
Un tube pour y croire
 
Le Spartan réagit. Après plusieurs minutes à attendre la bonne vague, il la trouve et fait parler sa puissance sur deux grosses manœuvres (6,73). La Tahitien a désormais besoin d'une note de 8,61 pour se qualifier. À trois minutes de la fin, Michel Bourez décide alors de s'appuyer sur un autre de ses points forts et cale un énorme tube. Alors qu'on pouvait s'attendre à un très gros score, il obtiendra seulement la note de 6,93 pour ce "barrel". À 40 seconde du terme, Michel Bourez tente de prendre une vague qui se referme immédiatement devant lui. Le tahitien parvient à remonter au pic et se lève sur une dernière vague à deux secondes du buzzer. Mais Gabriel Medina à la priorité et choisit aussi de s'élancer sur la vague que Bourez ne peut alors pas surfer.
 
Avec un score final de 13,66 contre 15,33 pour le brésilien, Michel Bourez ne sera pas passé loin de l'exploit. "Je ne suis pas forcément déçu, car j'ai donné mon max. J'ai fait ce qu'il fallait faire et malheureusement ça n'a pas suffi", a indiqué le tahitien sur le site de la Fédération française de surf avant de donner rendez-vous : "Les Jeux de Paris 2024 ne pourront pas se faire à Tahiti sans Tahitien. Ça serait dommage. La prochaine fois à Tahiti, il y aura des tubes énormes. Ça va être très beau. Je vais tout faire pour être aux JO chez moi".

Olivier MORIN / POOL / AFP
Olivier MORIN / POOL / AFP

Rédigé par Etienne Dorin le Lundi 26 Juillet 2021 à 15:24 | Lu 1018 fois