Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Bisbille autour de l'attribution du marché public des travaux routiers



PAPEETE, le 24 mars 2017 - Ce vendredi, une audience a eu lieu au tribunal administratif de Papeete suite au marché public du bitumage des routes de Polynésie attribué le 3 mars à l'entreprise Boyer. Les sociétés dont l'offre a été rejetée ont déposé un référé comme l'a révélé cette semaine Radio 1.

C'est une affaire de "noir" (bitumage) qui fait des étincelles. Ce vendredi, après un premier report d'audience, le tribunal administratif a examiné deux requêtes en référé précontractuel de la société Bernard Travaux Polynésie, composé de trois entreprises, et celle de Interoute. Les deux requérants contestent la manière dont a été attribué le marché public pour la réfection des routes en Polynésie à la société Boyer le 3 mars dernier. L'estimation de ce marché à bons de commande se chiffre à trois milliards de francs et s'étalera sur trois ans. Dans une salle de tribunal aux allures de scène de théâtre, les répliques, entrecoupées de piques, ont fusé.

"LE POISSONNIER QUI SE VEUT BOULANGER"

Pour les sociétés requérantes, spécialistes du bitumage depuis des années, la société Boyer, colosse de la construction mais nouvelle dans le domaine du "noir" n'a pas les compétences pour assurer le marché. "Il y a eu une erreur manifeste d'appréciation dans cet appel d'offres, a argumenté, Maitre Eftimie-Spitz, conseil de la société Bernard Travaux Polynésie. Selon elle, l'entreprise Boyer ne justifie pas de travaux d'enrobés en Polynésie française. "Il n'a jamais fait de pain et ne peut pas en faire : il n'a ni farine, ni four."

Dans ce marché à bons de commande, l'attributaire du marché doit être capable de commencer les travaux au plus vite. Pour les sociétés requérantes, l'entreprise Boyer n'est pas en mesure de le faire, faute d'une centrale d'enrobage installée sur le territoire. "C'est le poissonnier qui se veut boulanger", a ironisé Maitre Mestre, avocat de JL Polynésie, filant la métaphore de sa consœur.

"UN CARTEL" DES SOCIÉTÉS DE BITUMAGE

Pour sa part, la Polynésie a assuré que la société Boyer a toutes les compétences pour répondre à ce marché. A son tour, l'avocat de la défense a balayé les arguments du banc d'en face d'une phrase aux mots choisis : "Nous sommes face à un cartel qui veut éviter qu'un nouveau concurrent fasse son entrée sur le marché."

La défense était auparavant revenue sur la précédente attribution d'un marché de ce type à un groupement de société, alors composé des quatre sociétés aujourd'hui requérantes. "Le marché n'était pas caractérisé par une grande concurrence. Aujourd'hui, nous avons trois sociétés qui forment un groupement et une société qui n'en est pas membre, mais c'est tout comme."

Il a par ailleurs insisté sur l'expérience de son client dans des travaux de routes bétonnées "qui ont des similitudes avec des routes bitumées." Cet argument a suscité des mouvements de contestation et des rires étouffés dans la salle. Quant à la question de la centrale, la société Boyer a précisé dans son offre qu'elle l'aurait. "Nous ne l'avons pas encore, où est le problème?", a interrogé la défense avant ajouter que si l'appel d'offres exigeait d'avoir cette centrale, il y aurait là délit de favoritisme. "D'ailleurs, les routes ici sont en très mauvais état, ce n'est peut-être pas sans lien…", a-t-il glissé.

L'autre moyen des requérants dans ce référé est l'insuffisance des informations. Ils ont estimé ne pas avoir eu assez d'éléments concernant les conditions sur le travail de nuit. Les sociétés ont envoyé une question au ministère de l'Équipement restée sans réponse. "Il y une possibilité d'interrogation et la réponse est obligatoire", a précisé Maitre Mestre. Or, pour la Polynésie, la réponse était stipulée dans l'appel d'offres. Du côté de la défense, ce courrier n'avait que pour objet de "faire pression sur le ministre."

Au terme de plus de deux heures d'échanges houleux et animés, le président du tribunal a levé la séance. Ce samedi, la décision est tombée : les deux requêtes ont été rejetées. La SA Interoute et la SA Bernard Travaux Polynésie sont condamnées à payer 300 000 francs chacune à l'entreprise Boyer qui reste attributaire du marché. Un marché à 3 milliards de francs.

Rédigé par Amelie David le Dimanche 26 Mars 2017 à 06:22 | Lu 7136 fois

Tags : BTP TRIBUNAL






1.Posté par CITRUS le 25/03/2017 09:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le fin mot de l'histoire....................
COPINAGE ET MAGOUILLES
les copines des coquins veulent manger le gâteau SEUL entre amis
pas de nouveau ,qui risque
1 de mieux faire le travail
2 pas , ou moins magouiller
3 pas ''rétrocéder ''', aux copines, des enveloppes

2.Posté par Lou le 25/03/2017 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'attribution de ce marché n'est pas claire. Qu'est-ce que ça veut dire "à bons de commande"? Merci la rédaction de nous expliquer ce système "exotique".

3.Posté par zozo le 25/03/2017 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quand on voit l'etat des routes et la qualités du travail effectuée on se dit qu'un nouveau venu obligera peut être les anciens à se remettre en question. VIVE lLA CONCURENCE

4.Posté par TAAHOA le 25/03/2017 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est vrai que c'est un peu grotesque de donner le marché entier à BOYER, cependant il faut reconnaître que toutes ces années où les mêmes entreprise se sont accaparées le marché, elles n'ont jamais fait du bon travail. Normalement on dit toujours que l'on roule sur un tapis de billard, mais ce n'est pas le cas.

5.Posté par emere cunning le 25/03/2017 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hé ben, même à 4 sociétés, depuis le temps, PAS UNE n’a été capable de s'améliorer et nous faire des routes de qualité malgré LES PRIX FARAMINEUX qu’elles pratiquent. A quoi sert d'avoir farine et four si la recette est toujours aussi nulle, ou la farine charançonnée, ou le client trop tolérant ? Wonder where's the problem ? Ah oui, la pluie... trop facile, y'a pas que chez nous qu'il pleut des cordes. Bref, on finit par penser qu’elles s’entendent pour nous filer exprès de la super camelote propre qu’à entretenir leur tiroir caisse. C'est que ça rentre sans discontinuer.
C’est à ce genre de marchés juteux que l'Autorité de la concurrence devrait s’intéresser et se coller au lieu de faire la chasse et harceler les petites entreprises qui peinent à survivre.

6.Posté par Martin le 25/03/2017 19:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les routes en Polynésie ne sont que la partie émergé de l'iceberg :
Comment voulez-vous faire du bon travail avec deux centimètres d'enrobé et dix centimètre de dérobé !

De plus à Tahiti
Moins on travail bien, plus on a d'argent.
Alors pourquoi vendre moins cher du bon boulot ?

Trois milliards "de noirs" ? Quelqu'un peut-il me dire comment cette somme, qualifié de relance économique, va concerner 70% de notre population sous le seuil de pauvreté ?

7.Posté par pat le 25/03/2017 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La route de ceinture de l'île de Tahiti est un vrai danger public ; nids de poule, bosses et trous mal bouchés sont la conséquence d'une construction de route bâclée et négligée. Que les "ingénieurs" du fenua prennent pour modèle Hawaii dont le climat est similaire au nôtre. L'infrastructure routière doit être une priorité pour le gouvernement...

8.Posté par zozo le 25/03/2017 20:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@t jacqueline EMERE anti Français Qui a donné des marchés à ces sociétés et laisser faire ? TON GOUROU et le TAHOERAA TAVINI FN ! .Vu ce que tu décris si justement on se demande pourquoi ? rétrocommission? Les soutients oranges qui critiquent les entrepreneurs de FLOSSE ! Tu va pas nous jouer ta marine dès fois ?LOL Alors ça fait quoi d'être devenu adepte LEPEN ?Avec toutes les critiques sur la FRANCE pas sur que le paysans et les contribuables LEPENISTE est envie de continuer à subventionner un pays qui mord la main qui le nourrit et qui rejette la nationalité francaise. l'Algerie aussi a connu des essais c'est pas pour ça que LEPEN va pleurer sur eux !! LA FRANCE avant tout ! et ceux qui l'aime pas DEHORS sans rien !

9.Posté par teva le 25/03/2017 21:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à chaque gouvernement sa banque privée !!!!! on fait des devis et les travaux à dix fois le prix normal et on se partage la galette plus tard ça toujours été et ça restera

10.Posté par LS le 26/03/2017 08:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'aimerais juste apporter 2 précisions :
1- Se réjouir de l'arrivée de Boyer sur les routes, c'est comme se réjouir de l'arrivée de Carrefour dans la boulangerie. On sait que des boulangers vont mettre la clé sous la porte (mais bon, tant qu'il y a de la concurrence et du bon pain... tant mieux ? Et puis les boulangers, c'est une espèce de mafia, tout est subventionné....)
2- La qualité des routes laissent certainement à désirer, mais c'est celle commandée par le client = L'équipement. Si ce n'était pas le cas, les chantiers ne seraient jamais réceptionnés.... cqfd !

11.Posté par Ouvrons les yeux le 26/03/2017 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le marché de 3 milliards est d'autant plus juteux que ces sociétés se sont servies allègrement dans les rivières suite aux inondations grâce aux autorisations d'extractions données par le ministre de l'équipement.

12.Posté par Relax2015 le 26/03/2017 22:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le soleil brille pour tout le monde n''est-ce pas? Le TA a rendu sa décision en déboutant les 4 sociétés contestataires, lesquelles contestent l''avis favorable émis par la commission d"attribution de l''appel d''offre. C''est quoi ce délire ?

13.Posté par REY Ethode le 27/03/2017 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un marché de 3 milliards sur 3 ans . . . et sur bons de commandes !!!
Quid de la variation des prix unitaires sur les 3 ans à venir !
En matière de prévisions, le GVT et Boyer semblent plus forts que Madame Soleil
A MOINS QUE . . .

14.Posté par microstring le 27/03/2017 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tous pour un, tous pourris...

15.Posté par Tamatoa le 27/03/2017 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les 4 contestataires ce sont ceux qui font les routes trouées depuis des années...Il est temps qu'on essaye une autre entreprise.
Sinon, l'avenue prince Hinoi l’équipement compte la refaire un jour ?

16.Posté par Arsenik le 27/03/2017 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Emere
Tu parles de marchés juteux...autorité de la concurrence, ect...c'est gonflé !
C'est certains que les marchés du bâtiments des routes n'ont pas échappé au système mafieux de ton gourou d'escroc.
Voilà le résultat des tarifs hors de prix, des spécialistes archi-nulles et les copains qui s'enrichissent.... Merci G.F

17.Posté par REY Ethode le 27/03/2017 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est vrai que les revêtements de nos routes ne durent pas longtemts
Une question à se poser :
Qui fixe les critères techniques de réalisation de ces revêtements et qui contrôle leur bonne exécution ?
C'est le service de l'Equipement
Les entreprises (en principe) ne font qu'exécuter ce qui leur est demandé !!!
Il faudrait peut-être recentrer le problème.!!!

18.Posté par zozo le 27/03/2017 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les entreprises exécutent ce qui leur est demandé et BEAUCOUP PLUS !! Ne soyons pas naif , c''est l'argent public qui est utilisé, si une bonne parti peut servir à enrichir les copains , et à aider pour les campagnes électorales il faut pas s'attendre à du travail de qualité bien au contraire ! l'hôpital, les routes, etc quel contrôle ?
Le TAPURA a choisi son bitumeur.,espérons qu'il sera plus exigeant que le TTFN et surtout moins gourmant en rétrocommission LOL
N'oublions pas l'affaire des annuaires !!

19.Posté par lola le 27/03/2017 13:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

IDEE faire une page Facebook où on pourrait poster les photos des routes et chemin à réparer . Ainsi l'equipement serait informe en temps réeel et on pourrait suivre l'évolution des travaux !!!
Moi j'ai déjà plusieurs photos, notamment la réparation honteuse et dangereuse de la bouche d'égout à punauia. Faudra surement un mort pour que la verrue soit aplani ;Je plais les motard et scootériste

20.Posté par Teora Tehau le 27/03/2017 16:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Attribuer ce marché à une seule société ne serait pas tout simplement rendre les autres en difficulté? Elles ont elles aussi besoin de faire tourner leur entreprise pour ne pas faire faillite comme beaucoup le sont depuis quelques années déjà. Il y a quand même un grand nombre d'employés (pères de famille) qui sont salariés dans ces sociétés existantes sur le territoire. Avec cette manière de faire cela veux dire alors que l'on va bientôt encore entendre parler de licenciement pour des raisons économiques? Et ça c'est pas grave? Et ben bravo le pays avec son ministère qui ne voit pas bien large... Ce pays qui promet des emplois pour tous, non mais je rêve... Il y a sûrement moyen pour le pays de revoir cet appel d'offre? Afin que tous pourraient avoir unes part de ce marché.

21.Posté par zozo le 27/03/2017 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@teora tehau
effectivement il est possible de répartir de manière égale les travaux publics entre les entreprises sur le territoire. Il suffit d'arrêter de faire des appels d'offre ! Mais alors plus de concurrence possible et surtout il ne faut plus se plaindre si la vie est chère et si nos taxes augmentent . Sans compter la qualité des prestations qui seront fourni .L'EX URSS a essayé de faire ça, et J DROLLET en tant que trotskyste devrait soutenir la chose

22.Posté par tamatoas le 27/03/2017 22:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Iaorana ,
la différence de cout entre Boyer et le groupement semble important il est vrai , cependant le fait de ne pas avoir morcelé ces 3 milliards risque de couter beaucoup plus cher à la collectivité de part les pertes d'emplois et les chiffres d'affaires des divers fournisseurs en matériaux noirs . C'est comme si Carrefour fournissait la totalité des besoins de la population . C'est un sujet qui doit intéresser l' Autorité de la concurrence !

23.Posté par emere cunning le 29/03/2017 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ zozo, Arsenik,
Et OT, GTS et Fritch ont filé des marchés aux soi-disant entrepreneurs de Flosse ? Rétro commissions ? Vos trois protégés doivent être milliardaires vu qu’ils ne nous ont fait que des routes. Tandis que G Flosse, on sait et voit ce qu’il a construit avec l’argent des contribuables. Votre haine obsessionnelle de GF fait vraiment pitié à voir !
Et toi zozo, ça te fait quoi de me voir en adepte de M Le Pen LA patriote (ce qui ne l’empêche pas de critiquer TON système)??? Pauvre chou, tu ne pourras plus me taxer d’être anti Français.

24.Posté par zozo le 30/03/2017 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Mt jacqueline EMERE TTFN antifrancais Deux grosses familles bourgeoises qui dirigent en famille une secte, un clan eux pardon un parti politique nationaliste ,deux vieux gourous qui excluent tous les opposants, y compris leur epouse, qui accuse la justice de tous les maux, qui prônent le replis identitaire et le rejet de l'étranger dans son pays, qui sont poursuivi ou condamné pour détournement de fond, qui crie au complot. ton association avec la famille LEPEN n'est pas une preuve que tu aimes les Français bien au contraire c'est la preuve que tu les détestes au point de rejeter J CHIRAC votre ancien gourou ! tout ce qui t interesse c'est d" obtenir l'indépendance par le biais du statut de pays associé pour pouvoir créer une nouvelle algerie et régner à vie !!

25.Posté par zozo le 30/03/2017 14:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Mt jacqueline EMERE TTFN anti Français pour infos j'ai envoyé tes meilleurs post anti France à M LEPEN et au FN !! et oui les paroles s'envolent ,les écrits restent ! Si ils lui reviennent ensuite dans la figure , elle saura de quoi les oranges sont capable et comment il crache sur ceux qui les ont soutenu .Mais je suis certain que ton copain FN minardi qui semble un peu jaloux qu'on l'ai écarté du jeu lui aura déjà parlé . Tahoera Tavini Front National = indépendance= fin des transfert et dictature CACA foncé .

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Juillet 2018 - 00:00 Conférence : Créer un pays 2.0

Mercredi 18 Juillet 2018 - 19:30 Heiva : Ori i Tahiti vainqueur en Hura Tau

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués