Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Bilan des Jeux, les tops et les flops…



Une des plus belles médailles d'or pour le volley tahiten
Une des plus belles médailles d'or pour le volley tahiten
PAPEETE, le 22 juillet 2019. Les XVIèmes Jeux du Pacifique se sont déroulés aux îles Samoa du 7 au 20 juillet 2019. Pour le sport Polynésien, ces Jeux du Pacifique, qui se déroulent tous les quatre ans, sont un moment de partage exceptionnel, de joie, de déception mais également de vérité. Quel est le bilan de ces XVIèmes Jeux du Pacifique ? Eléments de réponse.
 
Les XVIèmes Jeux du Pacifique se sont déroulés aux îles Samoa du 13 au 20 juillet 2019. Pas moins de 24 pays du Pacifique y ont participé. La délégation tahitienne était composée d’environ 400 personnes, entre athlètes, encadrants, coachs, staff médical et administratif, journalistes. Pour rappel, c’est la Calédonie qui remporte ces Jeux du Pacifique Samoa 2019 devant la Papouasie et Samoa, Tahiti se positionnant à la quatrième position du classement avec 35 médailles d’or.
 
Pour rappel, ce sont les médailles d’or qui sont comptabilisées pour le classement final des pays participants. Que retenir de ces Jeux du Pacifique ? Tout d’abord, de très bonnes performances de certains de nos athlètes.

Trois médailles d'or pour Rahiti De Vos en natation
Trois médailles d'or pour Rahiti De Vos en natation
Les « tops »
 
Les athlètes au top en individuel
 
Trois médailles d’or
 
Rahiti De Vos avait participé à la nage en eau libre dès le premier jour de compétition en remportant la médaille d’or après 5 km d’une course qui s’était terminée par un finish spectaculaire. Ce Tahitien vivant aux états Unis avait par la suite remporté deux autres médailles d’or individuelles en bassin, dans la magnifique piscine couverte de Upolu, sur 400 mètres et 1500 mètres en nage libre, soit un total de trois médailles d’or individuelles ! En comparaison, le Samoan Brandon Schuster a été déclaré meilleur athlète masculin des Jeux avec deux médailles d’or en natation. Rahiti De Vos est l’athlète tahitien ayant remporté le plus de médailles d’or en individuel.
 
Deux médailles d’or
 
Toujours lors de la première semaine, Kévin Céran-Jérusalémy remporte quant à lui deux médailles d’or en individuel en gagnant la catégorie va’a V1 sur 500 mètres puis la catégorie Va’a marathon V1 sur 24 km. Après ses titres de champion du monde V1 en va’a marathon (2017) et va’a vitesse (2018), Kévin Céran-Jérusalémy prouve un an plus tard lors de ces Jeux du Pacifique qu’il est actuellement le maitre absolu de la discipline et un sportif exceptionnel. Imaginez un champion de semi-marathon gagner également un 400 mètres…
 
On peut citer également le triathlète Benjamin Zorgnotti qui a fait très fort en remportant, lors des deux derniers jours de compétition, une médaille d’or en aquathlon et une en triathlon soit deux médailles d’or en individuel. Après sa médaille d’argent lors des derniers Jeux du Pacifique en Papouasie Nouvelle Guinée de 2015, il décroche cette fois-ci l’or avec brio en battant les athlètes calédoniens sur le front de mer de Apia, malgré la chaleur écrasante, seulement quelques heures avant la cérémonie de clôture.

La sélection de Tahiti de va'a a fait très fort
La sélection de Tahiti de va'a a fait très fort
Les équipes au top
 
Quatre médailles d’or
 
En ce qui concerne les équipes, le va’a féminin se démarque. Les femmes de Teva Va’a font un sans-faute la première semaine, sur le site de compétition situé à une heure de la capitale Apia, en remportant l’or en V6 et V12 sur 500m, sur 1500m puis en va’a marathon sur 24 km, soit pas moins de quatre médailles d’or par équipe au total. C’est un excellent résultat alors que le va’a féminin avait été plutôt le point faible lors des derniers championnats du monde de va’a. Il est à préciser toutefois que la Nouvelle Zélande n’était pas présente dans cette discipline.
 
Trois médailles d’or
 
Comme en Papouasie, le team Polynésien de tir a obtenu de très bons résultats. L’équipe composée de Tuanua Degage, Pascal Brettes et Moeava Bambridge remporte trois médailles d’or par équipe en « single rise » (un plateau pour deux cartouches), « single barrel » (un plateau pour une cartouche) et « point rise » qui est également une variante du ball-trap. Pour rappel, la fédération polynésienne de tir est présidée par Louis Provost qui n’est autre que le président du comité olympique de Polynésie française.
 
Deux médailles d’or
 
Chez les hommes, toujours en va’a, nos Tahitiens se sont illustrés en remportant la course V6 sur 1500 m et sur 24 km, ramenant donc deux médailles d’or par équipe dans cette discipline reine en Polynésie. Les équipes ayant ramené deux médailles d’or sont rares, les performances de notre équipe de va’a restent donc significatives. Ces médailles d’or ne tombent pas du ciel, elles sont le fruit du travail acharné de nos rameurs, des encadrants qui font que le va’a est un sport-roi en Polynésie avec de nombreuses courses organisées, en V6 comme en V1.
 
A noter également les deux médailles d’or par équipe ramenées par les joueurs de badminton polynésiens. Une finale 100% tahitienne est remportée en double homme par Remi Rossi et Rauhiri Goguenheim, puis une deuxième médaille d’or est à mettre à l’actif de Tahiti grâce à la victoire en double mixte par le tandem Remi Rossi/Coralie Boutin. Ces résultats en disent long sur la qualité de nos badistes polynésiens.
 
En triathlon également, deux médailles d’or ont été remportées par équipe, la première en aquathlon par l’équipe formée par Benjamin Zorgnotti, Cédric Wane et Salomé de Barthez et la deuxième en triathlon lors du dernier jour de compétition par l’équipe formée par Benjamin Zorgnotti, Raphaël Larmour-Azzari et Salomé de Barthez. Un résultat historique pour le triathlon polynésien.

Rauhiti Vernaudon, médaillée d'or en judo individuel
Rauhiti Vernaudon, médaillée d'or en judo individuel
Les autres médailles d’or…
 
De nombreuses autres belles performances sont à saluer. On évoquera la superbe médaille d’or de la sélection de Tahiti de volley-ball, la médaille d’or par équipe en tennis de table, les médailles d’or individuelles en judo de Rauhiti Vernaudon, Romain Desfour et Cyril Gaudemer, les médailles d’or de Vaimiti Maoni et Maguy Temaiana en va’a, de Poerani Bertrand et Nicolas Vermorel en natation, de Teiva Winkelstroeter en tir à l’arc, de Rémi Rossi en badminton, de Samuel Aragaw en athlétisme, de Salomé de Barthez en aquathlon…avec une mention spéciale pour les médailles d’argent de la sélection masculine de basket ou celle de la sélection féminine de volley-ball, celle de Timona Poerau en athlétisme qui auraient mérité l’or au vu de leurs parcours exceptionnels…

Les Cagous ont été les plus forts
Les Cagous ont été les plus forts
Les « flops »
 
Le va’a homme par équipe
 
Lors de la première semaine, les deux quatrièmes places de la sélection masculine de va’a sur 500 m en V6 et V12 ne sont pas passées inaperçues, suscitant de nombreux commentaires sur le web. Il ressort des divers entretiens réalisés sur place que sans doute les meilleurs n’avaient pas été sélectionnés. Les équipages tenants du titre de champion du monde de va’a marathon (Shell Va’a) et champion du monde de va’a vitesse (Maona a hine) ne faisaient pas partie du voyage à Samoa. En cause, un calendrier fédéral trop chargé, le manque d’intérêt des clubs pour cette compétition qui ne se déroule pourtant que tous les quatre ans, un manque de préparation des sélectionnés…Dix médailles d’or sur douze c’est très bien, mais le public attend un douze sur douze sur cette discipline reine en Polynésie…
 
La boxe
 
Aucune médaille d’or en boxe. Avant les Jeux, les rivalités entre la nouvelle fédération (FBAPF) et l’ancienne fédération (PBA) avaient finalement débouché sur une soirée boxe qui avait tourné largement à l’avantage de l’ancienne fédération et ses boxeurs expérimentés (10 sélectionnés PBA sur 12). Mais au final, les résultats sont en deçà des attentes, trois ou quatre médailles d’or étaient sans doute à la portée de nos boxeurs Heimata Neuffer, Heiarii Mai…La controverse a soufflé et plusieurs personnes de l’encadrement FBA ont dénoncé des jugements manquant d’impartialité. Ce ne sont pas les seuls, d’autres pays ont dénoncé ces jugements. Au final, aucune médaille d’or n’est ramenée par Tahiti dans cette discipline.
 
Le football
 
Discipline importante en Polynésie, le football tahitien était bien représenté à Samoa. Du côté des femmes, on s’y attendait un peu car Stéphanie Spielmann avait bien expliqué que le football tahitien féminin « renaissait de ses cendres » depuis seulement trois ans en Polynésie. Même renforcées par quelques graines de championnes comme Kiani Wong et Vaihei Samin qui évoluent en métropole, nos jeunes filles n’ont pas pu rivaliser avec les joueuses expérimentées de la Papouasie Nouvelle Guinée. Elles perdent également contre les îles Cook face à une équipe coriace et font match nul 0-0 contre le Vanuatu. Une victoire, un match nul et deux défaites à mettre à l’actif de notre sélection qui ne joue même pas la place de troisième.
 
Du côté des hommes, le tournoi débute mal par une défaite à froid face à Fidji. Tahiti gagne facilement au score (3-0) mais difficilement sur le terrain même en supériorité numérique face aux Salomon et c’est logiquement qu’elle s’incline 3-0 face à la Calédonie. Samuel Garcia, le nouveau sélectionneur, a été nommé moins de deux mois avant l’échéance, constituant un effectif avec de nombreux jeunes. La sélection de Tahiti a été privée de plusieurs joueurs-clés indisponibles, de Tiki Toa occupés à qualifier Tahiti pour la prochaine coupe du monde de beach soccer. Au passage, dommage que le beach soccer ne soit pas présent aux Jeux du Pacifique au vu de la large victoire de Tahiti récemment lors de la Coupe des Nations regroupant les Pays d’Océanie…

Des infrastructures a mille lieues de ce que l'on a en Polynésie
Des infrastructures a mille lieues de ce que l'on a en Polynésie
La natation, le judo, le taekwondo, la force athlétique, le rugby, la voile…
 
Cinq médailles d’or en natation c’est très bien pour Tahiti, dont trois pour Rahiti De Vos qui évolue aux Etats Unis, mais la natation calédonienne a fait une véritable razzia de médailles d’or dans cette discipline. Sept, par exemple, pour la seule Emma Terebo et de nombreuses médailles d’or par équipe !
 
A l’image du manque de participation dans la catégorie sénior du championnat de Polynésie de judo, « seulement » trois médailles d’or dans cette discipline fortement pourvoyeuse de médailles. C’est bien, mais compte tenu de l’engouement que suscitent les sports de combats en Polynésie, on ne peut que rester sur sa faim. Dommage que le jiu jitsu brésilien ne soit pas au programme !
 
Que dire du taekwondo, une des disciplines phares en Polynésie, absent des Jeux pour cause de dissensions internes ! Où étaient nos Anne-Caroline Graffe, Tuarai Hery, Waldeck Defaix, Remuera Tinirau, Raihau Chin, Peter Babka…de nombreux candidats pour des médailles d’or…Quand on voit l’engouement en Polynésie pour les sports de remise en forme, le fitness, la force athlétique, on ne peut que regretter qu’il n’y ait pas plus de représentants polynésiens en force athlétique lors de ces Jeux. On peut regretter également l’absence du rugby lors de ces Jeux du Pacifique, la nouvelle fédération n’étant pas encore reconnue à l’international. La voile non plus n’a pas donné grand-chose malgré notre fort potentiel dans ce dimaine.
 
Pas évident de faire participer nos meilleurs éléments, ce dans diverses disciplines. Sans tous ces « flops », c’est sans doute la deuxième place qu’occuperait la Polynésie française à la place de la Papouasie Nouvelle Guinée.

Les prochains Jeux se dérouleront aux îles Salomon
Les prochains Jeux se dérouleront aux îles Salomon
Une belle aventure humaine
 
L’expérience des XVIèmes Jeux du Pacifique reste malgré tout une aventure humaine exceptionnelle et la découverte pour beaucoup des Samoa, un pays à la population attachante. Si certains médias peuvent regretter l’interdiction d’accès des lieux de vie des athlètes permettant de mieux retranscrire le vécu de ces derniers, on peut tout de même dire que globalement, tout s’est bien passé. Si tout n’est pas rose à Apia, que les nombreux bâtiments de la ville sont vieillissants, on aura noté la superbe voire la démesure des infrastructures sportives, communales voire gouvernementales estampillées « China Aid ».
 
On sent par ailleurs dans cette île d’Upolu, dont le niveau de « bétonnage » pourrait être comparé à plus ou moins à Raiatea, un fossé social moins important qu’à Tahiti. On reste par contre frappé par le nombre d’églises flambantes neuves pour certaines, démesurées pour d’autres, parsemées un peu partout sur l’île. Les deux cérémonies d’ouverture et de clôture ont été grandioses et remplies d’émotion et, de manière générale, on a pu sentir le pouls d’une population accueillante, enthousiaste…C’est avec un pincement au cœur que l’on a pu faire un dernier tronçon de route en truck typique de Samoa menant à l’aéroport et poser un regard sur une des nombreuses banderoles disposées partout sur le tour de l’île : « God bless Pacific family ». Mauruuru Samoa !

Kévin Céran-Jérusalémy, imbattable en va'a
Kévin Céran-Jérusalémy, imbattable en va'a

La sélection de Tahiti de va'a masculine ramène tout de même deux médailles d'or par équipe
La sélection de Tahiti de va'a masculine ramène tout de même deux médailles d'or par équipe

Benjamin Zorgnotti, deux médailles d'or en individuel...
Benjamin Zorgnotti, deux médailles d'or en individuel...

Trois médailles d'or par équipe pour le tir polynésien
Trois médailles d'or par équipe pour le tir polynésien

Le bilan est positif pour les badistes tahitiens
Le bilan est positif pour les badistes tahitiens

Rédigé par SB le Mardi 23 Juillet 2019 à 15:34 | Lu 1699 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Août 2019 - 23:04 Le bronze pour nos handballeuses U17

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti