Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Bientôt une pièce humoristique sur la condition féminine



PAPEETE, le 7 septembre 2019 - La condition féminine a évolué depuis les années 1950. Tout le monde s’en doute. Les auteures et actrices de la pièce "Et pendant ce temps, Simone veille ! " en apportent la preuve. Elles se sont emparées du sujet, avec humour.

"Présenter une rétrospective de l’évolution des droits des femmes depuis 1950 en France… Cela pourrait paraître rébarbatif comme sujet, mais en réalité c’est très drôle", explique Hélène Serres, auteure et actrice. "On a choisi de rester dans la déconne, la rigolade."

Pendant 1h20, tout y passe : le droit de voter, de passer le permis de conduire, de posséder un chéquier, de porter un pantalon, l’interruption volontaire de grossesse (IVG), la procréation médicale assistée, … "Et tout est vrai", insiste Hélène Serres. Ce qui amène à rire, et à réfléchir.

Sur scène se trouvent quatre femmes. Trois d’entre elles discutent dans les années 1950. Puis arrivent la fille, petite-fille et arrière-petite-fille. La fille raconte les années 1970 : l’IVG, les manifs, la loi Simone Veil…

La petite-fille : les chippendales, le culte du corps, le sport. L’arrière-petite-fille, quant à elle, parle de notre époque.

La différence entre les années 1950 et les années 2010 ? "Aujourd’hui, on a des droits, mais on doit se battre pour les garder."

Rester vigilant

Rien n’est jamais définitivement acquis. "Il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Votre vie durant, vous devrez rester vigilantes", disait Simone de Beauvoir. Ce que confirment les auteures de la pièce.

"Il suffit de voir ce qui se passe avec l’IVG partout dans le monde", souligne Hélène Serre. Le spectacle tout entier est une alerte, "un message passé aux jeunes pour qu’on ne revienne pas en arrière".

Sur scène, la quatrième actrice, Simone, est madame loyale, elle rappelle formellement les grands moments de l’histoire, les dates clés, la législation tandis que la fille, la petite-fille et l’arrière-petite-fille s’entretiennent de leurs joies et leurs peines du quotidien. "Il est question, plus que de la grande histoire, de petites histoires de vie, car c’est qui donne corps à la réalité", justifie Hélène Serres.

Le spectacle a été écrit, produit et joué par des femmes. "Qui mieux qu’elles pour parler d’elles ? Mais à aucun moment, il n’est à charge contre les hommes. Dans le public, ils rient. Il n’y a pas de féminisme pur. "

La 1001e à Tahiti

La première représentation a eu lieu en 2012, le 8 mars. C’était une commande, deux dates étaient prévues. Le texte a beaucoup plu. Il a été retravaillé et depuis, les représentations s’enchaînent. Il y en a eu mille. Le public polynésien profitera de la 1001e.

Et cela ne s’arrêtera pas là, Et pendant ce temps, Simone veille ! reprendra à Paris dans les semaines à venir. "On est complet tous les soirs. On en profite, car un tel succès au théâtre, c’est rare ! "

Souvent, "les femmes viennent nous voir entre copines, et puis elles reviennent, avec leur fille, leur mari, leur mère… Certaines nous voient, 3, 4 voire 5 fois ! On a tous les âges dans le public".

Et pendant ce temps, Simone veille ! est par ailleurs présenté aux scolaires. Ces représentations particulières sont suivies d’échanges. "On remarque que beaucoup de jeunes ne connaissent pas Simone Veil", rapporte Hélène Serre.

"Un grand nombre d’élèves est surpris par les dates et la récente émancipation des femmes. Ils s’étonnent par exemple que la loi sur le pantalon n’ait été abrogée qu’en 2013. Et puis viennent des questions liées au voile, à la sexualité." Dans tous les cas, les actrices donnent un éclairage, "en rigolant".

Elles ne sont pas des "féministes pures. Les féministes sont des combattantes, elles ne sont pas réputées pour être drôles, nous, nous pouvons nous le permettre". Elles ont, toutefois un point commun, que leurs messages se propagent et portent.

Pratique

Et pendant ce temps, Simone veille ! par la troupe du pompon le 21 septembre à 19h30 au Grand théâtre de la Maison de la culture.

Tickets en vente à Carrefour Arue, Faaa, Punaauia, Radio 1 et en ligne.

À l’issue de la représentation, un temps d’échange avec les actrices est prévu pour parler du spectacle en particulier et de la condition féminine en général.

Contacts

Facebook : PACL Events Rideau Rouge Tahiti
Tél.: 87 23 73 86

Rédigé par Delphine Barrais le Samedi 7 Septembre 2019 à 14:39 | Lu 1112 fois

Tags : PACL event





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Septembre 2019 - 18:54 Tee time à Moorea

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués