Tahiti Infos

Avec des rafales de près de 200 km/h, Eunice déferle sur l'Angleterre et le nord de la France


Denis Charlet / AFP
Denis Charlet / AFP
Londres, Royaume-Uni | AFP | vendredi 18/02/2022 - Des rafales de près de 200 km/h sur les côtes, Londres désertée, des coupures d'électricité massives... La tempête Eunice s'est abattue vendredi sur le sud de l'Angleterre avant de se diriger vers le nord de la France et la Belgique.

Des centaines de vols, trains et ferrys ont été annulés dans tout le nord-ouest de l'Europe face aux vents extrêmes provoqués par Eunice, qui déferle sur l'Europe moins de 48 heures après la tempête Dudley qui a fait au moins cinq morts sur le continent.

Une rafale 196 km/h a été enregistrée sur l'île de Wight, du jamais vu en Angleterre, tandis que d'autres ont été mesurés à plus de 110 km/h dans les terres, y compris à l'aéroport de Londres Heathrow.

Des millions de Britanniques ont été appelés à rester chez eux par le Met Office, le service météorologique britannique, qui a émis des niveaux d'alerte rouge --le plus haut niveau-- sur le Sud-Ouest de l'Angleterre, le Sud du pays de Galles mais aussi pour le Sud-Est dont Londres.

Les rues de la capitale, pour la première fois à ce niveau d'alerte depuis la mise en place de ce système en 2011, étaient inhabituellement calmes. Une partie de la toile couvrant l'O2 Arena, célèbre salle de concerts et de compétitions sportives à Londres, s'est déchirée sous les rafales de vent.

Plus de 70.000 foyers étaient privés d'électricité à la mi-journée dans le sud-ouest de l'Angleterre, selon l'opérateur du réseau. De nombreuses école sont restées fermées et une réunion interministérielle de crise est prévue dans l'après-midi.

Risque d'inondations 

Le trafic des ferrys trans-Manche était interrompu et plus de 400 vols ont été annulés dans les aéroports britanniques, selon la société spécialisée Cirium.

Un avion qui reliait Bordeaux et Londres a dû faire demi-tour après avoir tenté à deux reprises d'atterrir à l'aéroport de Gatwick, tandis qu'un A380 de la compagnie Qatar Airways a réussi à se poser sur le tarmac d'Heathrow à sa troisième tentative, devant quelque 230.000 internautes rivés sur la chaîne en direct Big Jet TV, sur YouTube, devenue virale.

"Il y a un danger de mort lors de ce genre de gros événement météorologique", a averti le secrétaire d'Etat à la Sécurité Damian Hinds sur la chaîne Sky News, soulignant que l'armée était prête à être déployée pour faire face à la tempête qui pourrait être l'une des plus importantes des trois dernières décennies.

Les fortes rafales de vent couplées aux marées hautes en cours font craindre des inondations, d'autant que de fortes pluies sont attendues samedi.

L'Europe en alerte 

En Irlande, plus de 80.000 foyers étaient aussi privés d'électricité à la mi-journée, selon le réseau électrique local ESB.

Après le Royaume-Uni, la tempête Eunice doit se diriger vers le Danemark, où les trains vont rouler au ralenti et le pont du Storebaelt, un des plus longs du monde, va très certainement devoir fermer durant la quasi-totalité de la nuit, a prévenu son exploitant.

En France, elle provoquait déjà vendredi matin des vagues de quatre mètres en Bretagne, selon Météo France qui a placé cinq départements en alerte orange vent.  Des rafales ont atteint 110km/h au Cap Gris-Nez dans le nord-ouest et pourraient dépasser les 140 km/h localement sur le littoral dans l'après-midi.

L'opérateur ferroviaire français SNCF a annoncé des perturbations sur ses lignes régionales. Le trafic ferroviaire était également très perturbé en Belgique, où nombreuses écoles ont écourté la journée, dans le nord de l'Allemagne et au Pays-Bas.

La tempête Eunice s'abat sur le Nord de l'Europe alors que le continent a déjà été frappé par de violentes tempêtes ces derniers jours, la tempête Dudley ayant fait jeudi cinq morts en Pologne et en Allemagne.

Alors que le changement climatique renforce et multiplie de manière générale les événements extrêmes, ce n'est pas si clair pour les vents et les tempêtes (hors cyclones tropicaux), dont le nombre est très variable d'une année à l'autre.

Le dernier rapport des experts climat de l’ONU (Giec) publié en août estime, avec seulement un degré de certitude très faible, qu’il pourrait y avoir eu une augmentation des tempêtes dans l'hémisphère Nord depuis les années 1980.

le Vendredi 18 Février 2022 à 04:06 | Lu 236 fois