Tahiti Infos

Aux Marquises, les hélicoptères ont pris le relais


Ua Pou, le 12 juillet 2021 – Tahiti Air Charter ne pouvant encore exercer faute d'autorisation, Tahiti Nui Helicopters assure l’intérimaire. Les premiers vols donnent satisfaction aux usagers qui attendent une baisse des prix.

Depuis qu’Air Tahiti n’assure plus les liaisons aériennes entre Ua Pou et le reste des Marquises, les habitants attendent désespérément l’arrivée du Cessna de Tahiti Air Charter. Malheureusement pour eux, la compagnie aérienne n’a pas encore obtenu les autorisations qui lui permettraient d’atterrir sur l’île aux pierres fleuries. En attendant c’est Tahiti Nui Helicopters qui a pris la relève, pour le plus grand plaisir des habitants qui sont en majorité séduits par l’hélicoptère. Des vols réguliers relient les aéroports de Ua Pou et Ua Huka à la grande île de Nuku Hiva depuis le début du mois de juillet. Les hélicoptères peuvent prendre jusqu’à cinq passagers à leur bord ainsi que des bagages et un peu de fret.
Vendredi, en fin de journée, ce sont par exemple quatre passagers qui ont atterri à l’aéroport de Ua Pou après un vol d’un quart d’heure depuis Taiohae. Parmi eux, Benjamin Teikitutoua était ravi : « Très très bien, extraordinaire ! Je pense qu’il faudra continuer, c’est bien pour les Marquisiens qu’il y ait ce service en attendant que les accords soient signés, mais le prix devrait baisser. A la suite de mon opération du dos et du genou, on m’a interdit de prendre le potimarara ce qui fait que j’ai pu rentrer en hélicoptère ! ».

​Plus de pilotes attendus

A la descente de l’aéronef, Jean-Baptiste Hiro un élève du lycée Saint-Joseph de Punaauia, était ravi d’avoir utilisé ce moyen de transport pour rentrer chez lui : « C’était super ! Je suis content, c’est la première fois que je prenais l’hélico. C’est la DGEE qui a payé mon billet. Le vol s’est très bien passé, c’était rapide. ».
D’une manière générale les habitants de Ua Pou voient d’un très bon œil l’alternative qu’offrent les hélicoptères mais tout le monde est impatient d’en voir baisser les tarifs. Aujourd’hui à 19 000 francs l’aller-simple, le prix des vols devrait descendre aux alentour de 8000 francs au cours du mois de juillet, dès que les accords entre Tahiti Air Charter et Tahiti Nui Helicopters auront été signés.
A l’heure actuelle la société dispose, aux Marquises, d’un seul pilote et de deux hélicoptères, principalement dédiés aux évasans qui sont prioritaires sur les vols commerciaux. Une fois le contrat signé, Tahiti Nui Helicopters prévoit de faire venir plus de pilotes sur l’archipel afin de pouvoir effectuer un plus grand nombre de vols tout en continuant d’assurer les urgences médicales.

Rédigé par Jean Ollivier le Lundi 12 Juillet 2021 à 10:57 | Lu 2139 fois