Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Aquakita reste engagé sur le Mahana Beach "tant que les choses avancent"



Un des parcs construit par Aquakita
Un des parcs construit par Aquakita
PAPEETE, le 6 février 2015 - La direction d'Aquakita au Mexique a répondu à nos questions sur l'état de leurs plans d'investissement en Polynésie. L'investisseur reste pour l'instant engagé sur le projet Mahana Beach, mais serait prêt à investir dans un terrain privé si jamais le complexe hôtelier à plusieurs centaines de milliards tardait trop à sortir de terre pour des raisons "légales ou politiques".

Pour rappel, le projet en Polynésie de l'entreprise qui se présente comme étant "leader mondial des parcs aquatiques" consiste en un parc de 5 hectares adossé à un hôtel trois-étoiles, pour drainer le tourisme des autres îles de Polynésie et du Pacifique. Le tout représenterait un investissement annoncé entre 2,5 et 7 milliards Fcfp pour l'instant.

> Lire La société Aquakita tente d'investir 2,5 milliards Fcfp à Tahiti

Il y a quelques jours, Aquakita avait même annoncé avoir trouvé son bonheur en rachetant le terrain de l'ancien hôtel du Tahara'a, pour construire un grand parc aquatique comprenant un toboggan descendant toute la pointe jusqu'à la Beach House, et la rénovation de l'hôtel. La transaction était prévue pour fin février.

> Lire Projet d’un parc aquatique de 5 ha au Tahara’a

Mais ce mercredi, coup de théâtre : les architectes hawaiiens de Group 70 annonçaient avoir réussi à réunir pour 315 milliards Fcfp d'investissements pour le Tahiti Mahana Beach, incluant Aquakita parmi ses investisseurs, les Mexicains ajoutant même un "Village tahitien" à son parc à thème et à son hôtel.

"Nous irons au Tahara'a uniquement si le Mahana Beach ne se fait pas"

Rody Sanchez, "Director desarollo internacional" pour Aquakita, nous assure par téléphone (nous l'avons joint en Europe alors qu'il attendait un avion pour Los Angeles) que : "Vous connaissez notre métier, nous construisons des parcs et des attractions et travaillons avec des groupes d’investisseurs sur des projets internationaux. Nous avons vu la possibilité de créer un parc aquatique à Tahiti bien avant le Mahana Beach et nous avions fait les démarches pour chercher un terrain. Là-dessus est arrivé le Mahana Beach qui nous a intéressés. Mais depuis le changement politique, tout s'est ralenti, vous en savez sans doute les raisons mieux que nous. Nous apprenons aussi que le Pays n'est toujours pas propriétaire de tous les terrains du Mahana Beach, et on ne sait pas si le nouveau gouvernement veut vraiment aller jusqu'au bout."

L'investissement privilégié, explique-t-il, reste pour l'instant le Mahana Beach : "Nous connaissons très bien M. Oda et le respectons beaucoup, nous avons aussi des relations avec les autres investisseurs du projet, même si ce n'est pas à moi de vous parler d'eux." Avec un gros bémol : "Si le Mahana Beach ne se fait pas ou tarde trop, nous irons sur un terrain privé."

Désillusion tahitienne

Mais quel terrain privé ? Car les Mexicains croient de moins en moins à leur rêve polynésien : "Nous avons appris hier qu'il y avait en fait beaucoup de problèmes sur le Tahara'a, avec les banques, sur le foncier et des procédures de justice en cours." Le manque d'enthousiasme du gouvernement les agace également : "Nous avons envoyé un mail à M. Fritch il y a deux mois, et il n'a pas répondu. Tout ce que nous voulons c'est un terrain, nous sommes prêts à mettre l'argent immédiatement, et Tahiti en a vraiment besoin pour son développement."

Du coup le directeur général d'Aquakita, Javier Perez, qui devait venir fin février en Polynésie signer le rachat du Tahara'a, pourrait repousser son voyage. Il ne viendra que "quand un projet sera prêt, avec un permis de construire signé."

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Vendredi 6 Février 2015 à 10:43 | Lu 2149 fois







1.Posté par tatara le 06/02/2015 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous somme le pays de la tortue et du pito

on avance a 5 km/h et on passe notre temps a se gratter le nombril.


2.Posté par etienne le 06/02/2015 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne viendra que "quand un projet sera prêt, avec un permis de construire signé."

Voilà, c'est exactement pour çà qu'on est à la traine dans tous les secteurs de developpement. C'est une attitude! d'accord avec toi post1.

3.Posté par Christian MATKE le 07/02/2015 02:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Au pays des aveugles les borgnes sont rois"!... Amis du Fenua, regardez, analysez et synthétisez ce qui se passe dans le monde a 361º et non pas dans les seuls 180º de nos rêves ou espoirs. De sombres années s'annoncent pour tous nos enfants et les enfants de leurs enfants. Des problèmes physiques (Déplétion du pétrole surtout) et non "politiques" nous obligent à changer radicalement de cap. Il est donc de notre devoir historique de travailler "comme un seul Homme" au Futur de tous les nôtres. Rassurez vous cependant car des solutions technologiques existent que nous nous pourrons de mettre en place mais ceci, le plus rapidement possible car, contrairement à nous les Humains, les Lois de la Nature n'ont aucune pitié et frappent sans aucun discernement.

4.Posté par uwe le 07/02/2015 08:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@christian:

très bien dit ^^

5.Posté par zozo le 07/02/2015 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout ça sent la magouille et les arrangements à plein nez !!! A écouter AQUATIKA et son représentant s'énerver ainsi et mettre la pression sur le gouvernement ,on se dit qu'ils sont en train de perdre des plumes !. AQUATIKA s'est déclaré publiquement il y a peu. Les paroles agressives vis à vis du gouvernement et de la polynésie ne sont pas compatibles avec un candidat sérieux. Un parc aquatique et un hotel 3* c'est pas très compliqué à mettre en œuvre. Il y en a à foison en métropole et au USA. Celui proposé ici c'est pas dysneyland . Cet interview confirme que le financement groupe 70 est loin d'être au point. Tout ça c'est de l'esbrouffe FLOSSISTE .Il faudra combien d'année pour récupérer 300milliards et plus sans parler des cyclones et d'indépendance ?

6.Posté par Bob BOB le 07/02/2015 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BOBb
Il ne viendra que "quand un projet sera prêt, avec un permis de construire signé."

Voilà un bon exemple de dialogue constructif.

7.Posté par FARANI le 05/04/2015 22:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Decidement ce ZOZO est le roi de l'intrigue , devrait écrire un livre , faire un hotel et un parc aquatique ce n'est pas dur effectivement , mais pourquoi personne ne l'a t'il pas fait jusque la ? c'est beau de critiquer et c'est vraiment le sport national Français ,, mais pas de crainte je te rassure on est loin de la perte de plumes , le groupe AQUAKITA n'est marie avec personne et n'a pas de dot a amener et n'en amenera pas .

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Février 2020 - 18:53 Neuf nouveaux pesticides interdits en Polynésie

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019