Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Appareils auditifs: les deux tiers des personnes équipées insatisfaites



PARIS, 6 mars 2014 (AFP) - Les deux tiers des personnes équipées d'appareils auditifs ne sont pas satisfaites de leur prothèse, la plupart se plaignant de problèmes d'adaptation, selon une enquête publiée jeudi.

Réalisé par le cabinet Senior Strategic auprès de 1.487 personnes âgées de 45 à 79 ans souffrant de problèmes d'audition, le Baromètre 2014 fait apparaître des difficultés de réglage et d'adaptation importantes qui peuvent perdurer bien au-delà des premiers jours d'équipement.

Parmi les difficultés rencontrées, environ 30% mentionnent des problèmes de réglage ou une sensation de gêne liée au port de l'appareil, tandis que près de la moitié se plaignent d'une mauvaise adaptation, un grief qui augmente avec l'âge.

Le taux de satisfaction reste globalement faible, de l'ordre de 35% (37% chez les hommes et 32% chez les femmes), même si plus de 70% des personnes équipées déclarent utiliser leur appareil auditif tous les jours.

"Malgré les progrès réalisés, on ne retrouve pas forcément le même confort surtout lorsqu'on tarde à se faire appareiller car le cerveau s'habitue à moins bien entendre et il est ensuite plus difficile de retrouver une bonne audition" souligne Stéphane Caramagnol, le directeur de l'enseigne d'audioprothèse Audio 2000 qui a commandité l'enquête.

Les 45-54 ans sont les plus réticents face à l'appareillage, seulement 40% le considérant utile contre près de 70% des plus de 75 ans.

Chez les plus jeunes comme dans les catégories socio-professionnelles les plus aisées, les appareils auditifs renvoient une image de "vieux". Le rejet est également plus fort chez les hommes, plus sensibles que les femmes à leur image.

Et si les plus âgés mettent plus de temps avant de consulter (63% des plus de 75 ans ne sont pas équipés alors qu'ils sont conscients d'une diminution de leur audition depuis plus de trois ans), les 45-54 ans sont ceux qui tergiversent le plus longtemps entre la prescription et l'achat de l'appareil.

Selon le Baromètre 2014, les mutuelles offrent généralement des prises en charge de 300 à 499 euros, qui viennent s'ajouter à environ 120 euros remboursés par l'Assurance maladie, alors que les appareils peuvent valoir entre 750 à 2.000 euros par oreille, soit des factures pouvant grimper jusqu'à 4.000 euros.

Le Baromètre 2014 a été réalisé en février par téléphone auprès de personnes appareillées ou non, selon la méthode des quotas.

Le nombre des personnes atteintes de gênes auditives est évalué à 6 millions de personnes en France, mais seulement 15 à 30% d'entre elles posséderaient un appareil auditif, contre 30% en Allemagne et plus de 50% au Danemark.

Rédigé par () le Jeudi 6 Mars 2014 à 06:36 | Lu 535 fois






1.Posté par Claude le 07/03/2014 07:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'éternel problème c'est le remboursement, c'est là où le bât blesse car les trois points vitaux que l'on peut imputer à l'âge sont les dents, la vue et l'ouïe, et naturellement ce sont ces trois handicaps qui sont le plus mal remboursés. On se demande bien quel en est le motif réel. Les gens peu fortunés continueront à ne plus entendre au fur et à mesure de leur vie, ils continueront à mâchouiller leur purée et devront peu à peu s'adapter avec une canne blanche à la perte de la vue.
Les dentistes ne sont pas les plus mal lotis de la sphère médicale (une dent en pivot aux alentours de 200.000 frcp si ce n'est plus) , les opticiens malgré les soi-disant "cadeaux" qu'ils semblent offrir se fournissent en Asie aux plus bas prix sur les verres et les montures (prévoir entre 60.000 et 100.000 francs pour des lunettes à verres progressifs) , et la CPS nous fait royalement cadeau de 2000 fcp par verre (merci), c'est peut-être finalement du côté de l'oreille où l'on peut espérer un remboursement acceptable encore faut-il avoir une mutuelle. Friqués bien appareillés, fauchés prenez votre mal en patience.

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies