Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Anthony Jamet fait élire Willy Chung Sao à Afaahiti



Tahiti, le 17 mars 2021 - Second de liste de Béatrice Lucas aux dernières municipales, Willy Chung Sao a été élu mercredi tāvana délégué de Afaahiti sur proposition de la majorité d'Anthony Jamet. Le groupe de Béatrice Lucas dénonce une "trahison".

Le plan concocté par Anthony Jamet pour écarter Béatrice Lucas de la mairie déléguée de Afaahiti a parfaitement fonctionné mercredi après-midi au conseil municipal de Taiarapu-Est. La majorité du tavana a fait élire par 22 voix sur 33 le second de liste de Béatrice Lucas, Willy Chung Sao, au poste de maire délégué de la commune associée de Afaahiti. Béatrice Lucas n'a obtenu que sept voix et quatre bulletins blancs ont été glissés dans l'urne.
 
Neuf mois après…
 
La genèse de cette longue procédure remonte au second tour des dernières municipales de juin 2020. À l'époque, Anthony Jamet avait remporté les élections sur l'ensemble de la commune de Taiarapu-Est, mais Béatrice Lucas était arrivée en tête dans la commune associée et chef-lieu de Afaahiti. La nouvelle loi électorale permettait donc à un candidat issu de la liste de Béatrice Lucas de briguer la mairie déléguée de Afaahiti.
 
Problème, cette même nouvelle loi électorale ne prévoyait initialement pas de maire délégué dans les chefs-lieux de communes associées. Une difficulté rapidement arbitrée par le haut-commissariat en faveur d'une dérogation liée à la spécificité de "l'histoire" des communes polynésiennes. Béatrice Lucas a donc réclamé son dû, mais Anthony Jamet ne l'a pas entendu de cette oreille. Il a contesté l'interprétation du haut-commissariat jusque devant le Conseil d'État… pour finalement être débouté en février dernier.
 
Peu enclin à convoquer un conseil municipal pour procéder à l'élection, Anthony Jamet s'est même retrouvé mardi devant le tribunal administratif dont le rapporteur a conclu à une injonction d'élire un maire délégué pour Afaahiti. Le conseil municipal a finalement été organisé hier à la Presqu'île.
 
"Willy, t'es un traître"
 
Mais bien décidé à ne pas laisser un pouce de terrain à l'ancienne maire de Taiarapu-Est, Anthony Jamet a trouvé la parade. Sa majorité a proposé la candidature du second de liste de Béatrice Lucas, Willy Chung Sao. Le patron de la société de Réseau de Transport en commun de Tahiti s'est installé dès le début de la séance du côté de la majorité, provoquant quelques tensions au sein de son groupe. "Willy, t'es un traître", a ainsi fusé dans la salle. Ambiance…
 
À l'issue de l'élection pourtant, Anthony Jamet a tenté de garder la tête haute. "L'urne a parlé", a sobrement commenté le maire. "Ce qui est clair, c'est qu'on a respecté le contenu de la loi qui dit bien que l'on doit choisir parmi les colistiers de la liste arrivée en tête", a récité le tāvana, qui a laissé entendre que le nouveau maire délégué pourrait bientôt venir "consolider" sa propre majorité.
 
"La majorité m'a fait confiance. Je pense qu'il était temps de siffler la fin des querelles", s'est justifié de son côté Willy Chung Sao. "Pendant pratiquement un mandat, il y a eu des disputes et des problèmes de personnes. Et j'espère que moi, comme j'ai été choisi par la majorité, je vais permettre de ramener le calme". Une trahison ? Pas pour le nouveau maire délégué. "C'est pas trahir, on pense à la population derrière. Il faut arrêter les querelles".
 
Exemplarité
 
Pourtant du côté du groupe de Béatrice Lucas, le mot revenait dans toutes les bouches : "Un sentiment de trahison. Mais bon, on le savait depuis deux semaines parce qu'il avait plus ou moins annoncé au groupe que si sa candidature était proposée, il accepterait", a réagi la tête de liste Béatrice Lucas. Toujours côté minorité, le jeune élu Stanley Richmond n'a pas non plus mâché ses mots. "Aujourd'hui, il a failli à sa parole. Il n'a aucune parole pour nous. C'est pas quelqu'un en qui on peut avoir confiance", s'est désolé le conseiller municipal. "Je suis tout nouveau dans la politique et quand je vois ça, c'est moche. Ça donne pas envie de continuer."
 

Levée des restrictions sur la vente d'alcool à Tautira

La décision de maintenir les restrictions sur la vente d'alcool réfrigérée les vendrediS et samediS après-midi avait été prise par le conseil municipal de Taiarapu-Est pour la seule commune associée de Tautira. Au terme de l'arrêté d'un mois, le maire Anthony Jamet a annoncé hier qu'après avoir consulté largement, notamment le propriétaire du principal magasin de la commune, la décision de lever cette restriction avait été prise. Le maire a indiqué que le commerçant avait subi un contrecoup avec une perte de chiffre d'affaires liée à cette décision, mais qu'en même temps un "mieux" était observé dans la vie communale avec une baisse des désagréments causés par des alcoolisations. "D'un commun accord, nous avons décidé d'arrêter cette fermeture", a annoncé le tāvana, qui a précisé qu'il serait procédé à un "test sur trois mois" à la condition que le commerçant de Tautira embauche des "vigiles" pour "surveiller les alentours du magasin".
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun et Antoine Samoyeau le Mercredi 17 Mars 2021 à 18:56 | Lu 1932 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Mai 2021 - 17:18 Harrison Smith, le "grand-père des arbres"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus