Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Alcool confiné, addictions contrôlées



Tahiti, le 22 avril 2020 - Le médecin addictologue, Didier Lepeytre, a expliqué les comportements des personnes alcooliques après ces trois semaines d’interdiction de la vente d’alcool. Il a notamment encouragé les personnes souffrant d’addiction à s’inspirer du sevrage forcé pour persévérer.
 
À l’occasion du point presse organisé à la cellule santé du Pays, le Dr Didier Lepeytre, médecin addictologue, a abordé les impacts de l’arrêt de la vente d'alcool sur les personnes atteintes d’addiction à ces substances, après trois semaines de sevrage forcé. En effet, le 3 avril dernier, le Pays avait pris un arrêté pour interdire la vente d’alcool jusqu’à la fin du confinement. Ce lundi, la vente avait rouvert en dépit de la poursuite du confinement. Cette reprise se fait actuellement de manière encadrée puisque les clients ne peuvent se procurer des bières et du vin qu’au moyen de drive et à raison de dix litres de bière et cinq de vin. Une situation inédite qui a nécessité une adaptation de la part des services du Centre des addictions de Polynésie.
 
Le Dr Didier Lepeytre a expliqué que “la prise en charge des patients était maintenue”, mais qu’elle était adaptée aux mesures de confinement. Ainsi, la plupart des entretiens se sont effectués via téléphone et les consultations n’ont été maintenues que “pour ceux qui le nécessitaient”. Les actions de prévention sur le terrain étaient, quant à elles, suspendues.

L'aide au sevrage en hausse

“Certains patients ont profité de cette période pour débuter une abstinence à long terme”, a annoncé le médecin addictologue. En effet, il a expliqué que les demandes d’aide au sevrage ainsi que les demandes de soutien psychologique avaient augmenté “de 20 à 30% environ” durant la période d’interdiction de la vente d’alcool. Après la reprise de la vente et de la consommation d’alcool, il a encouragé les patients à s’inspirer de la période de sevrage imposée et à ne pas céder. En effet, il a averti que très souvent, “après l’abstinence” on constate que les patients “explosent leur consommation”. Pour rappel, une ligne téléphonique est ouverte pour la prise en charge de personnes souhaitant se sevrer de leurs addictions : 40 46 00 47.
 

La plateforme de bénévoles s’étoffe

Le poste de crise sanitaire du pays avait mis en place une plate-forme (www.benevolescovidpf.com) pour centraliser les forces vives polynésienne bénévoles qui peuvent être mobilisées durant cette période de confinement. À ce jour, 940 bénévoles sont inscrits sur cette plate-forme.

Les missions se diversifient également. En effet, trois équipes de bénévoles ont été formées sur trois jours pour pouvoir rendre visite aux matahiapo de Tahiti. Des visites qui se feront évidemment dans le respect des obligations de distanciation et avec l’accord de la personne concernée ou de la structure qui l’accueille.

Rédigé par Ariitaimai Amary le Mercredi 22 Avril 2020 à 20:29 | Lu 2563 fois






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Mai 2020 - 21:58 Oscar Temaru : "C'est de l'acharnement"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus