Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Affaire Pageau : ouverture du procès en correctionnelle



Affaire Pageau : ouverture du procès en correctionnelle
PAPEETE, le 11 mai 2018 - L'affaire Pageau est la plus vaste escroquerie présumée à la défiscalisation mise au jour par la justice en Polynésie française. Le préjudice estimé au cours de l'enquête, menée sur la période 2005-2010, porterait sur près de 2 milliards de francs pacifiques. 13 individus comparaîtront devant le tribunal correctionnel du 14 au 23 mai prochain pour des faits d’ « escroquerie en bande organisée. »

L'affaire avait tiré son nom du principal mis en cause dans le dossier, Thierry Pageau, qui gérait localement et dans la région, à l'époque, différents cabinets de défiscalisation. Acquisition artificielle de biens inexistants (bateaux, véhicules, engins de chantier, matériaux de construction), fausses factures, prête-noms, des centaines de dossiers frauduleux avaient ainsi été montés pendant toutes ces années, avec la complicité présumée d'entrepreneurs et d'apporteurs d'affaires, pour abuser l'Etat et les financeurs métropolitains souhaitant bénéficier de la loi Girardin, ce dispositif de promotion des investissements outre-mer en échange de réductions d'impôts.

Mis en examen en mai 2011, Thierry Pageau avait passé 9 mois en détention provisoire à Nuutania dans le cadre de l'instruction de l'affaire. Autre personnalité emblématique de ce dossier : Clarenntz Vernaudon. Le maire de Taiarapu-Ouest, lui aussi mis en examen, avait passé 5 mois derrière les barreaux dans les premiers temps de l'enquête. Le tavana, proche de Pageau, est quant à lui soupçonné d'avoir profité du système pour l'achat frauduleux de deux bateaux en défiscalisation pour le compte d'une société dont il assurait la gérance, Taiarapu Marine Center. L'accusation relève également 12 millions de francs de rétrocessions perçus dans le cadre de ces montages financiers et qui auraient en partie été utilisés pour financer la construction de la maison de l'ancien représentant UPLD.
A titre d'exemples, un chef d'entreprise figurant au nombre des quatorze prévenus dont le parquet avait sollicité le renvoi en correctionnelle dans cette affaire de fraude à la défisc' aurait ainsi perçu plus de 161 millions de francs, de quoi financer son train de vie et alimenter les trésoreries de ses sociétés. La compagne de l'époque de Thierry Pageau, qui avait elle aussi effectué plusieurs mois de détention provisoire, avait, quant à elle, indiqué avoir fait l'acquisition de deux appartements en Australie et de plusieurs terrains au fenua grâce à cette manne financière.

Rappelons que tous les protagonistes de cette affaire bénéficient de la présomption d'innocence.

Rédigé par Garance Colbert le Vendredi 11 Mai 2018 à 10:14 | Lu 5766 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 23 Juin 2018 - 14:00 Seize nouveaux papio à Vaitupa !

Samedi 23 Juin 2018 - 13:31 Vaimalama Chaves est la nouvelle miss Tahiti

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués