Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Affaire Kikilove : 21 prévenus renvoyés devant le tribunal correctionnel



Affaire Kikilove : 21 prévenus renvoyés devant le tribunal correctionnel
PAPEETE, le 18 avril 2018 - Le juge d’instruction Laurent Mayer a rendu ce mardi l’ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel (ORTC) dans le cadre de l’affaire de trafic d’ice dite « Kikilove », du surnom de son investigateur, André Tiniraurii. Parmi les 26 prévenus impliqués dans ce dossier, 21 comparaîtront devant le tribunal correctionnel, 4 passeront en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité et un mineur sera jugé par le tribunal des enfants.

L’ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel rendue ce mardi par le juge d’instruction se divise en deux volets. L’un est consacré à l’importation de 30 kilos d’ice sur le fenua. Le second porte sur un très lucratif trafic de paka estimé à 100 millions de Francs par an.

Sur le trafic d’ice établi entre la Californie et la Polynésie française, il apparaît qu’il était organisé par le guide surnommé Kikilove, André Tiniraurii et par son associé, Rautahi Voirin. Les deux hommes avaient été interpellés le 30 septembre 2017. Au moyen d’un véhicule de location, tous les deux transportaient deux valises contenant 5, 7 kilos d’ice cachés dans des enceintes. Au domicile de Kikilove, les enquêteurs avaient trouvé 18, 5 millions de Francs. Chez un cousin de Voirin avaient également été découverts 15, 4 kilos d’ice.

Face au juge d’instruction, André Tiniraurii avait expliqué qu’il avait eu l’idée de profiter de ses voyages aux USA en qualité de guide pour ramener de l’ice. Au début de l’année, il avait ramené 3 grammes d’ice puis 140 grammes en avril. Par la suite, il avait proposé à Rautahi Voirin, alors agent de sécurité, de se joindre à lui. En mai 2017, les deux hommes étaient donc retournés aux Usa avec un groupe de touristes et avaient ramené 1, 8 kilo de méthamphétamine par l’intermédiaire d’une cliente et ce, à son insu. Au cours de trois autres voyages, les deux individus avaient importé 23, 5 kilos supplémentaires. Lors d’une perquisition effectuée chez la sœur de Kikilove, les enquêteurs avaient mis la main sur 30 millions de Francs et plusieurs véhicules financés par le trafic.

La drogue était dissimulée dans des enceintes car, selon Kikilove, ancien agent de la sécurité aéroportuaire, « les aimants contenus à l’intérieur brouillaient les scanners. » Le guide confiait les valises à ses clients, souvent des personnes âgées, en leur expliquant qu’il leur avait rendu de nombreux services pendant le séjour aux Etats-Unis. A leur insu, les victimes étaient donc utilisées comme des mules.

A Tahiti, les deux hommes se partageait le territoire et les bénéfices de manière égale. Au final, avaient été saisis plus de 21 kilos d’ice, plus de 80 millions de Francs dont 40 millions interceptés aux Etats-Unis par la police américaine. Durant l’instruction, Kikilove a affirmé avoir importer 30 kilos d’ice. L’enquête patrimoniale réalisée sur le train de vie d’André Tiniraurii a mis en évidence un montant de dépenses de 5, 35 millions de Francs entre janvier et septembre 2017 pour des notes d’hôtels, de bars ou de restaurants. Il est également celui qui détenait le contact pour s’approvisionner en ice sur le territoire américain. Voirin et Tiniraurii avaient la perspective d'investir l'argent gagné dans un projet lié à la vente de cannabis dans l'état du Nevada.

Dix individus, considérés comme les revendeurs de Tiniraurii et Voirin, sont également renvoyés devant le tribunal correctionnel pour avoir écoulé l’ice sur le territoire.

100 Millions de bénéfices annuels

Si l’on a longuement fait écho au trafic d’ice dans ce dossier, le volet portant sur le trafic de paka est, quant à lui, tout aussi considérable. Ce sont 11 personnes qui comparaîtront devant le tribunal correctionnel en juin prochain pour ces faits. Certaines d’entre elles plantaient, d’autres étaient intermédiaires ou dealers. L’instruction a permis d’établir que le chiffre d’affaires de l’activité de ce groupe était proche de 100 millions de Francs par an.

Parmi les prévenus renvoyés devant le tribunal correctionnel, plusieurs sont impliqués dans les deux volets de l’affaire. Un individu, mineur au moment des faits, sera jugé devant le tribunal pour enfants. Enfin, 4 prévenus qui avaient reconnus les faits ont accepté l’usage de la procédure de comparution sur reconnaissance préalable de la culpabilité.

Nous rappelons que toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.

Rédigé par Garance Colbert le Jeudi 19 Avril 2018 à 10:51 | Lu 4778 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 16:09 Le manque d'eau se fait ressentir à Faa'a

Vendredi 16 Novembre 2018 - 15:58 Papeete : des travaux d'élagage prévus ce samedi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués