Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Accident de la route : une femme meurt à Teva i Uta



Accident de la route : une femme meurt à Teva i Uta
PAPEETE, le 20 décembre 2017 - Un accident de la route fait une morte et cinq blessés légers à Papeari, mardi en début de soirée.

Mardi soir, vers 18h20, la commune de Papeari a été la scène d'un tragique accident. Entre Mateaia et Papeari au niveau du PK 50, un conducteur s'endort au volant de son pick-up. Sept personnes sont à bord du véhicule : le conducteur et son épouse et cinq passagers dans la benne. Le véhicule serait sorti de la route pour s'encastrer dans un fossé. Les passagers à l'arrière ont été propulsés en dehors du véhicule, tandis que les deux passagers avant se sont retrouvés prisonniers de l'habitacle.

Les pompiers sont intervenus rapidement et ont travaillé à désincarcérer les passagers avant. La femme n'a pas survécu à ses blessures, tandis que le conducteur est indemne physiquement.

Une enquête a été ouverte par les gendarmes.

En moins d'une semaine, les routes de Polynésie ont déjà fait deux morts. La Polynésie a enregistré 22 morts sur les routes depuis le début de l'année.

À l'approche des fêtes de fin d'année, les forces de l'ordre appellent la population à la plus grande prudence au volant.

À savoir :

Le Code de la route interdit formellement le transport de passagers dans la benne d'un pickup. Les passagers doivent être assis aux emplacements équipés de ceinture prévus par le constructeur. Si selon la gendarmerie cette pratique est en forte diminution. "On constate de moins en moins cette infraction" assure le capitaine Sylvain Vigneux, officier adjoint du commandement de la gendarmerie pour la Polynésie française en charge de la sécurité routière. Cependant, cette pratique existe toujours et lors d'un accident de la route, elle a souvent des conséquences dramatiques. Le capitaine de gendarmerie rappelle que "c'est une infraction de troisième catégorie, soumise à une amende de 8100 francs".

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mercredi 20 Décembre 2017 à 10:34 | Lu 5576 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués