Tahiti Infos

À Taravao, "le vrai boss de la paroisse, c’est le Seigneur"


Tahiti le 25 octobre 2022 – Quatre jours après la manifestation à l'évêché à Papeete contre la demande de renonciation imposée au père Noël Nohotemoorea, dit "Ato", de l'église de Taravao, les gendarmes et la police municipale étaient présents dimanche matin à l’église Coeur immaculé de Marie à la Presqu'île pour veiller à ce que la venue de l'archevêque Cottanceau ne provoque aucun débordement. Pas question pour autant d'aborder le fonds de la raison de l'éviction du père Ato. "Ces choses-là ne se débattent pas devant les caméras et en public", évacue l'archevêque.
 
À Taravao, gendarmes et policiers municipaux étaient présents dans l’enceinte de l’église Coeur immaculé de Marie dimanche matin. Non pas pour prier, mais pour éviter tout débordement après la manifestation de jeudi dernier à Papeete contre la révocation du prêtre de Taravao. Comme prévu, l'archevêque de Papeete Mgr Jean-Pierre Cottanceau est venu assurer la messe qu'il a pu tranquillement mener à son terme. Seule référence à la situation particulière au sein de l'église évoquée en fin d'office : "la situation actuelle est quelque peu mouvementée, je ne vous abandonnerais pas". Rappelons que, la semaine dernière, des fidèles de Taravao avaient manifesté pacifiquement devant l’évêché de Papeete pour soutenir le père Noël Nohotemoorea dit Père "Ato", après que celui-ci a reçu de Mgr Cottanceau et d’autres responsables de l’église une demande de renonciation à ses charges ecclésiastiques. Sanction basée sur "des rumeurs", affirme le Père Ato.
 
Dimanche matin, Mgr Cottanceau a ensuite assuré les fidèles qu'une personne serait chargée de la messe de la Toussaint et qu'elle tiendra l'office pour les prochains dimanches. "Il n’y a pas de nomination officielle. Il ne faut pas brusquer les choses", indique Mgr Cottenceau. Ce dernier a affirmé que les fidèles seraient tenus au courant "de l’évolution de la situation" et de la personne qui aura en charge la paroisse de Taravao. Il a exhorté ses fidèles à "rester dans la prière (…) rester dans l’espérance" et les a remerciés pour leur "soutien dans ce moment qui a été difficile aussi pour moi". Mgr Cottanceau concluant son propos d'un : "le vrai boss de la paroisse, c’est le Seigneur". Ah, les saintes écritures…
 
Interrogé à la sortie de la messe sur la situation conflictuelle avec le Père Ato, l'archevêque n'a pas souhaité s'exprimer. "Ces choses-là ne se débattent pas devant les caméras et en public", a uniquement rétorqué Mgr Cottanceau. Interrogés sur la présence des gendarmes et de la police municipale, d'autres responsables religieux ont également botté en touche : "On ne sait pas, on ne les connaît pas (…). Posez la question aux renseignements généraux."


Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Dimanche 30 Octobre 2022 à 16:29 | Lu 5832 fois