Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


A Saint-Tropez, les petits bateaux ont des ailes



Saint-Tropez, France | AFP | mercredi 06/09/2017 - Les petits bateaux qui naviguent cette semaine dans le port de Saint-Tropez pour le défi étudiant HydroContest ont des ailes: 23 équipes d'élèves ingénieurs de treize pays s'affrontent jusqu'à dimanche pour être les plus rapides avec leur prototype.
Chaque embarcation expérimentale a reçu des organisateurs, la fondation suisse Hydros, un moteur électrique identique couplé à une batterie qui, d'année en année, consomme moins d'énergie. 
A charge pour les concurrents de définir les paramètres et les matériaux qui permettent la meilleure efficience énergétique dans l'eau et de gagner une récompense, dans la catégorie "bateau léger" (20 kg correspondant à la plaisance) ou "bateau lourd" de 200 kg, sorte de précurseur miniature du cargo. 
La compétition, qui a déjà débouché sur des projets d'application industrielle ou le recrutement de jeunes Géo Trouvetous par des grands noms de l'industrie, revêt aussi une dimension environnementale.
"Il y a des équipes qui font leur bateau en fibre de lin biodégradable ou qui utilisent de la peinture non polluante. On a aussi un bateau en bambou", précise Alessandro Di Benedetto, attaché de presse de la fondation Hydros, elle-même issue d'un bureau d'étude de Lausanne qui a fait fortune dans la gestion de la dynamique des fluides assistée par ordinateur au service de transporteurs maritimes.
"L'équipe de Polytechnique Lausanne avait eu l'idée de mettre tout le poids sous l'eau pour alléger la portée du bateau et profiter de la poussée d'Archimède et certains industriels sont en train de réfléchir à son développement", ajoute-t-il.
Organisée depuis 2013 au bord du lac Léman en Suisse, la compétition s'est délocalisée en cette 4e édition à Saint-Tropez, attirant environ 200 participants de 18 à 25 ans, dont deux équipes indonésiennes qui ont dépensé moins de 500 euros pour leur bateau.
Une équipe suisse, qui participe depuis les débuts, s'est prise au jeu et se fait sponsoriser, a mis 20.000 euros de budget dans la balance. 
Chaque équipe a une dizaine de mois de préparation pour mettre au point deux prototypes qui, entre autres contraintes, doivent pouvoir se ranger dans une boîte de deux mètres de haut et 2 mètres 50 de côté.

le Mercredi 6 Septembre 2017 à 04:58 | Lu 306 fois





Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies