Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



910.000 vies sauvées grâce à une meilleure collaboration des services Sida et Tuberculose



910.000 vies sauvées grâce à une meilleure collaboration des services Sida et Tuberculose
GENEVE, 2 mars 2012 (AFP) - Quelque 910.000 vies ont été sauvées au niveau mondial au cours des six dernières années grâce à une meilleure collaboration entre les services pour la tuberculose et pour le VIH (Sida), selon des chiffres publiés vendredi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Cette collaboration permet de mieux protéger les personnes vivant avec le VIH contre la tuberculose.

Depuis que l'OMS a préconisé ces mesures en 2004, le nombre des personnes vivant avec le VIH et dépistées pour la tuberculose a été quasiment multiplié par 12, passant de près de 200.000 en 2005 à plus de 2,3 millions en 2010.

Dans l'autre sens, le dépistage du VIH parmi les patients atteints de tuberculose a fortement augmenté: leur nombre a été multiplié par 5, passant de 470.000 à plus de 2,2 millions entre 2005 et 2010.

Étant donné que le VIH affaiblit le système immunitaire, les personnes atteintes du VIH sont davantage susceptibles d'être infectées par la tuberculose, aussi est-il fréquent que les personnes atteintes d'une maladie soient aussi atteintes de l'autre.

"Nous devons nous attaquer à la tuberculose de la même manière que nous prenons en charge le VIH", a déclaré le Dr Gottfried Hirnschall, directeur du département VIH/SIDA de l'OMS.

A cette fin, l'OMS préconise trois types de mesures: un dépistage systématique du VIH pour les patients atteints de tuberculose, les personnes présentant des symptômes de la tuberculose et leurs partenaires ou les membres de leurs familles; la mise à disposition du co-trimoxazole, un médicament destiné à prévenir les infections pulmonaires; et débuter un traitement antirétroviral (TAR) pour tous les patients atteints de tuberculose et du VIH dès que possible.

Cette nouvelle politique de prévention, de diagnostic et de traitement conjoints de la tuberculose et du VIH sera présentée de manière détaillée le 5 mars lors d'une importante conférence scientifique sur le VIH/sida, la Conférence annuelle sur les rétrovirus et les infections opportunistes qui se tiendra à Seattle (USA).

Rédigé par AFP le Vendredi 2 Mars 2012 à 06:37 | Lu 464 fois






Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies