Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



2,3 millions pour former les femmes victimes de violence



Tahiti, le 5 février 2020 – La fondation Eckes Granini, qui possède la marque de jus Réa, a remis un chèque de plus de 2 millions au centre d'hébergement Pu o te hau de Pirae. Ce chèque permettra au centre de dispenser des formations aux femmes victimes de violences conjugales qu'il accueille au quotidien.
 
La fondation Eckes Granini et la marque Réa ont officiellement remis un chèque de 2 385 000 Fcfp au centre d'hébergement d'urgence Pu o te hau Tuianu Le Gayic, ce mercredi matin dans les locaux du centre. L'établissement, qui accueille des femmes victimes de violences conjugales ou familiales et leurs enfants, a gagné le deuxième prix du programme Réaliz de 2019. Il s'agit d'un concours qui récompense trois projets issus de 80 pays différents. La dotation maximale est de 300 000 euros, soit 3,6 millions de Fcfp. Avec ce deuxième prix, la fondation Eckes Granini souhaite encourager et soutenir le centre dans ses actions auprès des femmes victimes de violences conjugales et de leurs enfants.

Des formations pour les femmes hébergées

La directrice du centre, Rowena Tuhoe, a expliqué que ce chèque permettra de financer des formations de self défense, de couture et de théâtre aux femmes hébergées par l'établissement. Ainsi, les 44 femmes présentes pourront bénéficier d'un accompagnement pour monter en compétences et, pourquoi pas, développer des savoir-faire leur permettant de générer des revenus. En effet, la directrice a d'ores et déjà remarqué le talent de certaines résidentes : "Ici, certaines femmes ont de l'or dans leurs mains. Je suis certaine que cette formation les aidera à confirmer ce talent pour en faire un métier."
Les femmes présentes pour l'occasion se sont montrées enthousiastes à l'idée de pouvoir bénéficier d'une formation. "J'ai hâte de voir ce qu'on nous proposera… J'ai entendu qu'on nous parlait de théâtre. Je n'en ai jamais fait, mais je veux bien essayer.", a expliqué l'une des résidentes.

Un projet d'extension depuis 2017

Le centre d'hébergement Pu o te hau souhaite, depuis 2017, réaliser une extension de sa structure pour pouvoir répondre aux besoins des femmes. "Chaque année, c'est presque une centaine de refus que nous devons faire. C'est pourquoi l'extension du centre est nécessaire", a expliqué l'ancienne directrice du centre, Rauana Morris.
Cependant, la dotation ne prendra en charge que la formation, "sauf s'il est possible de garder un peu de fonds pour aider au financement des travaux." Il s'agit d'un investissement conséquent, puisque l'extension se chiffre à 200 millions de Fcfp. Les choses se précisent aujourd'hui. L'État, ainsi que le Pays, prendra en charge 30% du financement. Le Conseil des femmes participera à hauteur de 10%. Le centre se chargera de trouver des donateurs privés pour les 30% restants.

Rédigé par Ariitaimai Amary le Mercredi 5 Février 2020 à 14:37 | Lu 938 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus