Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


18 interpellations dans un trafic de stupéfiants entre Martinique et métropole



Fort-de-France, France | AFP | samedi 18/05/2018 - Dix-huit personnes ont été interpellées lundi lors d’une opération menée visant à démanteler un trafic de stupéfiants entre la Martinique et métropole, a-t-on appris vendredi auprès du procureur de la République de Fort-de-France.

Sur ces 18 personnes dont une femme, âgées de 23 à 51 ans, 9 ont été mises en examen et placées en détention provisoire et 3 autres ont été placées sous contrôle judiciaire, a indiqué le procureur Renaud Gaudeul lors d’une conférence de presse.
Sur les 9 personnes en détention provisoire, deux en région parisienne et une en Martinique faisaient déjà l’objet d’une détention provisoire dans le cadre d’un autre dossier, a par ailleurs précisé le procureur.
Au cours de l’opération menée lundi, 36 kg d’herbe de cannabis, une arme de poing de calibre 9 mm, cinq véhicules, une somme de 42.550 euros et un téléphone crypté ont été saisis par les enquêteurs de la brigade de recherches de la gendarmerie de Fort-de-France.
Selon le procureur, l’opération a mobilisé 85 gendarmes en Martinique et 20 en métropole après une longue enquête entamée en avril 2017 par la brigade de gendarmerie de Saint-Joseph (Martinique).
Les investigations ont permis la mise au jour d’un trafic de stupéfiants avec de la cocaïne expédiée vers la métropole et de la résine de cannabis vers la Martinique.
Selon les estimations des enquêteurs, environ 300 kg de cocaïne ont été acheminés de Martinique vers la métropole, entre avril et novembre 2017.
Le procureur Gaudeul a ajouté que ce trafic était accompagné de "délits extrêmement violents", comme une tentative d’homicide survenue le 4 mars 2018 à Saint-Joseph. 
Un homme avait été touché par arme à feu au mollet à la suite d’un règlement de comptes. Ses agresseurs lui auraient reproché la perte de 120.000 euros destinés à l’achat de cocaïne à expédier vers la métropole.

le Mardi 22 Mai 2018 à 03:36 | Lu 190 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus