Tahiti Infos

156 collègiens de Moorea se jettent à l'eau


Moorea, le 20 juin 2022 - Ces derniers mois, 156 élèves du collège de Afareaitu ont bénéficié d’un baptême de plongée sous-marine dans le lagon de Moorea. Outre la découverte de cette discipline, l’objectif de leur professeur de SVT et porteur du projet, Marc Chemin, était de leur faire découvrir les fonds marins et de les sensibiliser aux impacts de l’activité humaine dans notre lagon.

Marc Chemin, professeur de sciences de la vie et de la terre (SVT) au collège de Afareaitu, a organisé pendant cinq mois, de janvier à mai des baptêmes de plongée dans le lagon de Moorea pour 156 élèves volontaires de la sixième à la troisième de son établissement scolaire. Le projet, intitulé Vingt milieux sous les mers, a ainsi permis aux collégiens de bénéficier de sorties en mer et par groupe de cinq, plonger dans l’eau pour découvrir nos fonds marins. Les élèves devaient également répondre à des questionnaires cachés sous l’eau, qui portaient sur différentes matières scolaires en relation avec la mer telles que la biologie ou les sciences physiques.

Jeudi, une remise des prix a été organisée au collège en l'honneur des élèves ayant obtenu le plus de points. “Grace à ma discipline, je me suis très vite aperçu que trois ou quatre élèves par classe, ceux qui font notamment de la pêche, connaissent un peu les fonds marins, mais le reste ne reconnaissaient pas certaines espèces comme les requins citron ou les rori qu’on leur montrait sur des photos. C’est la raison pour laquelle j’ai monté ce projet”, explique Marc Chemin.

En élaborant son projet, ce dernier a fixé plusieurs objectifs pédagogiques : “L’objectif était de leur faire découvrir les différentes espèces qu’on peut trouver sous l’eau comme les poissons, les invertébrés… On voulait aussi qu’ils découvrent la plongée sous-marine vu que 80% d’entre eux n'en ont jamais fait. Ils ont seulement l’habitude des masques et des tubas. Ils avaient une certaine crainte à aller sous l’eau. On leur a montré que c’était possible, précise-t-il. On voulait aussi leur montrer les impacts de l’activité humaine dans la mer en observant par exemple les coraux qui blanchissent. On les a ainsi invités à se poser la question du pourquoi ils blanchissent. Peut-être qu’il y a un cycle naturel de blanchiment ? Est-il accéléré par l’activité humaine ? On étudie ces thèmes durant l’année scolaire comme la qualité de l’eau qui est rejetée dans le lagon de Moorea.”

Le professeur de SVT a tiré un bilan “très positif” de son projet et pense que celui-ci a permis de remotiver et fédérer quelques élèves décrocheurs du collège, mais également de donner une option vers des études scolaires liées à la mer pour l’ensemble des participants.

©Raphael Mezzapesa
©Raphael Mezzapesa

 

©Raphael Mezzapesa
©Raphael Mezzapesa

La remise des prix jeudi a récompensé les élèves ayant obtenu le plus de points.
La remise des prix jeudi a récompensé les élèves ayant obtenu le plus de points.

Les premiers prix récompensés.
Les premiers prix récompensés.

Rédigé par Toatane Rurua le Lundi 20 Juin 2022 à 15:42 | Lu 726 fois