Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


12 mois de prison ferme pour des violences sur son ex-concubine



PAPEETE, le 9 avril 2018 - De nouveaux actes de violences conjugales étaient jugés ce lundi en comparution immédiate. Déjà condamné à 4 reprises pour des faits similaires, un individu de 27 ans était poursuivi pour avoir frappé la mère de sa fille lors d’une nuit de beuverie. Le prévenu, condamné en février dernier, a écopé d’une peine de 12 mois de prison.

Les faits avaient eu lieu le 6 avril dernier dans la soirée. Alors que le prévenu circulait sur un vélo avec une jeune femme, il avait été vu par son ex-compagne et mère de leur fille. Cette dernière, prise d’une crise de jalousie, s’était mise à l’insulter. Le jeune homme, qui avait bu une bouteille de pastis, avait alors frappé la victime à plusieurs reprises, finissant par se mettre en caleçon en pleine rue.

Au tribunal ce lundi, le prévenu s’exprime peu. Il ne semble pas se souvenir de la soirée mais concède qu’il n’aurait pas « dû la frapper. » Il ajoute qu’il ne sait pas comment il a réussi à rentrer chez lui ce soir-là. Son ex-compagne reconnaît, quant à elle, qu’elle était jalouse mais qu’elle « l’aime encore. » Les témoignages sont unanimes sur le fait que le prévenu est un bon père pour son enfant. Mais l’homme a déjà été condamné à 4 reprises pour des violences volontaires et cela lui laisse peu de chances d’échapper à la prison ferme.

Avant de requérir 3 ans de prison ferme assortis d’un mandat de dépôt, le procureur de la République a tenu à rappeler les drames liés à l’alcool et aux violences conjugales : « dans ce pays, il y a un drame hebdomadaire, c’est l’association tous les week-end de l’alcool et de la violence. Cela peut se terminer ici ou aux assises. Que va-t-on faire pour arrêter cette spirale infernale ? La seule solution est un avertissement clair et irrémédiable. »

L’homme a finalement été condamné à 12 mois de prison assortis d’un mandat de dépôt.



Rédigé par Garance Colbert le Lundi 9 Avril 2018 à 17:26 | Lu 1659 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 18:01 L'impression 3D pour lutter contre le handicap

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués