Tahiti Infos

​Une couronne pour protéger le joyau Moorea


Une cérémonie est organisée samedi à Temae à Moorea pour protester contre les projets immobiliers sur l'île. Une grande couronne en 'auti sera déposée symboliquement.
Une cérémonie est organisée samedi à Temae à Moorea pour protester contre les projets immobiliers sur l'île. Une grande couronne en 'auti sera déposée symboliquement.
Moorea, le 9 novembre 2021 - Le collectif des associations sportives, collectives, culturelles et environnementales de Moorea organisera sa grande cérémonie culturelle, Tāhei 'autī ia Moorea, samedi sur la plage publique de Temae. Au programme : des incantations à la terre ainsi que le dépôt d'une grande couronne de 'autī vert le long de la plage publique. L’objectif est de réunir la population pour protéger l’île contre les projets immobiliers.

Après avoir organisé une petite cérémonie culturelle le 23 octobre dernier, le collectif des associations sportives, collectives, culturelles et environnementales de Moorea (Cascem), en partenariat avec l’église protestante Mā’ohi, organisera officiellement samedi l’événement  Tāhei 'autī  ia Moorea sur la plage publique de Temae. Les habitants de Moorea ainsi que ceux de Tahiti sont invités à venir avec leur corde tressée en 'autī vert. La cérémonie s'ouvrira à 8 heures au son des pū depuis le mont Mou’a Puta, la plage publique ou encore le lagon. Viendra ensuite une série de déclamations et de chants de la part des représentants de chaque district de l’île sœur avant de terminer par le dépôt d’une grande couronne, confectionnée à partir de toutes les cordes de 'autī réunies.
 
"Chaque commune associée ou paroisse va déclamer sa terre par des paripari, des fa’ateniteni et des 'ōrero. Au terme de cette cérémonie, on va tirer et déposer cette grande corde de 'autī  tout au long de la plage de Temae pour symboliser cette union pour la protection de Moorea", explique Rahiti Buchin, membre du Cascem. Alors que la petite cérémonie du mois dernier a rassemblé près de 200 personnes, cette fois les organisateurs s’attendent à accueillir plus de monde samedi prochain vu que beaucoup de personnes ont rejoint le mouvement en cours de route.
 
"Que la terre de Moorea appartienne aux gens de l’île"
 
"On reçoit des soutiens d’un peu partout. Beaucoup d’associations et de collectifs, comme le comité de Miss Moorea par exemple, nous soutiennent. Il y aura également les surfeurs de l’association Aimeho Surf qui vont être très importants dans l’organisation sur l’eau. Tous les comités de pêche ainsi que les rameurs de Moorea seront aussi là. On appelle tout le monde à venir pour le Tāhei ia Moorea", ajoute Rahiti Buchin.
 
Alain Bonno, un autre membre du Cascem, rappelle le sens et l’importance de cette manifestation. "C’est une cérémonie de réunification des liens entre les individus. On verra à ce moment-là qui est en accord avec ce qu’on met en avant, c'est-à-dire la nécessité que la terre de Moorea appartienne aux gens de l’île et qu’ils puissent continuer à vivre de manière viable sur leur île, à avoir une terre pour cultiver et de toujours avoir accès à la mer pour se nourrir", explique-t-il avant d’ajouter : "On fait appel à tous ceux qui sont contre le fait que des élus puissent imposer des choses sans concertation alors que le peuple manifeste des désaccords. Il y a un entêtement des élus de l’île ainsi que ceux du Pays qui veulent promettre des choses, mais qui sont selon moi que des promesses électorales. Il n'y a rien de concret".

Le collectif des associations sportives, collectives, culturelles et environnementales de Moorea (Cascem) s'est réuni lundi soir à Temae pour préciser l'organisation de la cérémonie de samedi.
Le collectif des associations sportives, collectives, culturelles et environnementales de Moorea (Cascem) s'est réuni lundi soir à Temae pour préciser l'organisation de la cérémonie de samedi.

Rédigé par Toatane Rurua le Mardi 9 Novembre 2021 à 15:00 | Lu 1009 fois