Tahiti Infos

​Une cérémonie malgré le report du Tāhei Auti ia Moorea


Moorea, le 23 octobre 2021 - Malgré le report de Tāhei Auti ia Moorea, une petite cérémonie culturelle a eu lieu samedi dernier à Temae en présence notamment des membres de la Cascem, de l’Église protestante mā’ohi ainsi que de quelques personnalités du monde culturel. Une plus grande cérémonie est prévue le 13 novembre prochain.

Malgré l’annonce du report du Tāhei Auti ia Moorea en raison du mauvais temps, les membres de la Cascem, collectif d'associations de Moorea, ont dû quand même organiser une petite cérémonie culturelle samedi matin sur la plage publique de Temae après avoir constaté la présence de nombreuses personnes venues malgré tout sur place pour cet événement. Au programme de cette matinée de rassemblement, un 'ōrero, des hīmene, puis, pour finir, le dépôt d’une grande corde de auti, obtenue en rattachant toutes les cordes de auti du public, dans le lagon de Temae. Outre les membres de la Cascem, on notait la présence des représentants de l’Église protestante ma’ohi, des membres de l’association Faafaite ou encore les leaders du parti Heiura-Les Verts. Pendant cette petite célébration, les participants ont aussi beaucoup échangé sur le sens culturel de ce rassemblement. “Il fallait recentrer culturellement ce débat, c'est-à-dire revoir la place de la nature, de la terre et de la mer. On a pu bien ressentir et mieux comprendre la justesse de notre action ainsi que tous les éléments qu’on doit apporter en plus dans notre combat pour mieux le gagner”, explique Rahiti Buchin, membre de la Cascem avant de préciser “qu’il s’agit de mieux comprendre nous-mêmes, recentrer notre débat sur l’essentiel, c'est-à-dire la préservation de la terre avec ce qu’elle nous donne et ce qu’elle nous transmet. Cela nous permettra ensuite d’être plus efficaces dans nos débats et nos présentations avec la population”. Parmi les participants de cette matinée, on retrouvait le groupe de nageurs d’Ismael Huukena qui vient d’effectuer il y a quelques jours de relier Tautira à Arue à la nage, pour ensuite assister à la cérémonie Tāhei Auti à Temae dans le but de resserrer le lien avec ceux de Moorea. “On est là pour l’amour de notre culture et pour faire le lien entre les différents districts. Si on oublie notre culture aujourd’hui, elle va disparaître. Qu’il y ait du monde ou pas qui adhère à notre cause, on apporte ce qu’on peut à notre niveau” explique Ismael.

"Si on nous retire Temae, on nous retirera tout le reste"

Autre participante à la cérémonie, Rereao Carlson de l’association Faafaite. “Notre but n’est pas de manifester contre quoi que ce soit, mais on est là pour le bien-être de la population. On n’est pas contre le développement, mais pour un développement harmonieux et durable, qui soit à l’échelle de notre île. Qu’ils aillent faire leurs projets pharaoniques et démesurés dans des grands pays. Ils n’ont pas compris qu’ils sont sur de toutes petites îles”, déclare-t-elle. Après la petite cérémonie culturelle de samedi, le Cascem en organisera une plus grande le 13 novembre prochain à la plage publique de Temae. “J’appelle la population à venir. C’est le combat de tout le monde. Si on nous retire Temae, on nous retirera aussi tout le reste, sans parler de tous ces projets dévastateurs autour de l’île de Moorea qui vont arriver”, conclut Rahiti Buchin.

Rédigé par Toatane Rurua le Samedi 23 Octobre 2021 à 18:40 | Lu 1478 fois