Tahiti Infos

​Unanimité sur le handicap


Tahiti, le 2 décembre 2021 - Le projet de loi du Pays accordant la priorité aux personnes handicapées dans les lieux recevant du public a été adopté à l’unanimité par les représentants de l’assemblée. Il vient remplacer un cadre juridique désuet, voté en 1982 et modifié à 20 reprises depuis lors.

L’attente a été longue mais le nouveau cadre juridique, adopté à l’unanimité par l’APF ce jeudi, devrait permettre d’améliorer substantiellement les conditions de vie des personnes reconnues handicapées. Un texte qui, de l’aveu de Virginie Bruant, rapporteur de la délibération, a fait l’objet de 22 versions différentes au cours de ces derniers mois et dont l’adoption intervient symboliquement la veille de la Journée mondiale du handicap.
 
Accès facilité
 
Le texte définit les conditions d’accès prioritaire pour les personnes handicapées. Il prévoit ainsi la délivrance de nouvelles cartes de couleur, selon que la personne est atteinte d’un handicap temporaire ou définitif, afin de faire valoir des droits d’accès prioritaires dans les établissements recevant du public. Ces établissements seront désormais soumis à une signalétique adaptée afin de préciser la priorité de ces personnes aux guichets, dans les files et salles d’attente. Des mesures qui devraient bénéficier aux quelque 10 000 personnes dans cette situation avec un texte qui marque une avancée pour Édouard Fritch. “Ça ne bouge pas suffisamment quant au traitement de cette problématique mais les choses avancent”. Des mots qui ont dû rassurer les représentants de la fédération Te Niu O te Huma qui regroupe 27 associations intervenant dans le domaine du handicap. Des personnes handicapées qui sont venus assister, avec difficulté compte tenu de l’agencement de l’hémicycle, à la séance et auxquelles le président a voulu rendre hommage. “Ils sont des leçons à nous apprendre, des leçons d’humilité. Ils portent en eux beaucoup d’espérance et beaucoup d’espoir. Et c’est cela qu’il faut que nous arrivions à nourrir pour qu’on puisse les hausser à notre rang à nous, les gens normaux”.
 

Rédigé par Sébastien Petit le Jeudi 2 Décembre 2021 à 20:57 | Lu 825 fois