Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


​Taille et coupe en toute sécurité



Moorea, le 8 décembre 2020 - Une formation sur le permis de tronçonner a été organisée la semaine dernière par le Centre de formation professionnel et de promotion agricoles de Opunohu en faveur de six professionnels de Moorea. Le but était de leur enseigner la bonne utilisation d'une tronçonneuse ainsi que l'abattage des arbres en toute sécurité.

Le CFPPA de Opunohu a organisé, de mardi à vendredi dernier, une formation sur le permis de tronçonner en faveur de six professionnels de Moorea. Le programme de la formation portait sur l’entretien des tronçonneuses (entretien, réglage, emploi) et la réalisation d’un chantier d’abattage simple (biologie, gestion du chantier et des déchets verts, abattage directionnel simple, ébranchage, débitage). L’objectif est notamment d’enseigner aux stagiaires la manière d’abattre un arbre et de réaliser des entailles directionnelles tout en manipulant une tronçonneuse en toute sécurité. Cette formation, d’une durée de 28 heures, étalée sur quatre jours, est en fait le premier des sept niveaux (permis de tronçonner, taille du cocotier, déplacement dans les frondaisons, taille des arbres d’ornement, démontage avec rétention, tailles complexes (sujets et contextes) et gestion d’une entreprise d’élagage) de la formation complète d’arboriste grimpeur sur cordes.

​Quatre journées de formation


La première journée de formation était consacrée à l’apprentissage des connaissances théoriques sur les Equipements de Protection Individuelle (EPI), la mécanique ainsi que sur les entailles. La deuxième et la troisième journée étaient axées sur les ateliers pratiques de la mécanique (réglages et entretien de sa machine) ainsi que de l’abattage et l’entaille directionnelle des arbres. La dernière journée était consacrée à la préparation pour le niveau 2. Durant cette deuxième phase, les stagiaires ont appris notamment comment grimper et tailler des cocotiers. La formation s’est terminée vendredi dernier par des évaluations écrites, en plus des évaluations réalisées sur le terrain tout au long de la semaine. "Le but du jeu est vraiment de savoir comment abattre un arbre sans contrainte et en toute sécurité. Beaucoup de personnes savent utiliser une machine mais il faut également comprendre tout ce qui concerne la sécurité. Sinon, les conséquences d’une mauvaise utilisation de la machine peuvent faire très mal" explique Moana Huteau, formateur et élagueur-grimpeur professionnel. Les stagiaires ont finalement tous réussi leurs évaluations. Ils ont la possibilité de continuer afin de compléter la formation d’arboriste grimpeur ou d’arrêter à un des niveaux (niveaux1 à 7) selon leur objectif.

Moana Huteau
Formateur et élagueur grimpeur
"Que tout le monde travaille en sécurité"
"Les stagiaires avaient peu de notions de sécurité au début. Mais, ils ont beaucoup appris pendant la formation, surtout sur la manipulation de la tronçonneuse ainsi que la façon d’abattre les arbres. Ils étaient venus avec de mauvaises habitudes. Ce qui peut être très dangereux pour eux. Ils ont tous réussi. C’est mieux que les professionnels apprennent très vite les bonnes habitudes, sinon ce serait très difficile de rectifier après. J’appelle tous les bûcherons et les élagueurs à faire très attention pendant leur travail. Je les invite à venir suivre nos formations s’ils ont besoin d’une remise à niveau. Mon objectif est que tout le monde travaille en sécurité."

Manuel Lamée
29 ans, patenté
"On est mieux payé pour les travaux d'élagage"
"Je suis cette formation parce que je suis patenté de travaux en tout genre. Je fais surtout des jardins. Je voulais me spécialiser sur tout ce qui est élagage. Pour cela, il faut passer des formations et des diplômes. J’ai décidé de faire cette formation pour pouvoir évoluer dans mon métier. Ce que j’ai appris est très important rien que la façon de tenir une tronçonneuse en sécurité. On sait très bien manipuler une tronçonneuse mais on ne sait pas comment le faire de manière sécurisée. On travaille avec plus ou moins de contraintes comme un arbre qui n’est pas forcement droit, plein de choses comme cela. Je voudrais faire de l’élagage pour pouvoir gagner plus d’argent, car le jardin est limité en rémunération alors qu’on se fait mieux payer pour les travaux d’élagage vu que c’est plus technique."

Herearii Childs
23 ans, ouvrier agricole
"Bien utiliser une machine"
"Mon patron m‘a inscrit à cette formation pour apprendre à utiliser une machine en sécurité. Comme je travaille dans une société agricole, il va falloir élaguer quelques arbres, surtout s’il y a des ruches autour. On fait de l’apiculture aussi avec plusieurs ruchers autour de Moorea. Il va falloir élaguer aussi autour des ruches. Cette formation va me servir à bien utiliser une machine et voir comment couper avec les angles de coupe sur un arbre pour pouvoir diriger la trajectoire de la chute."

Rédigé par Toatane Rurua le Mardi 8 Décembre 2020 à 14:54 | Lu 1161 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus