Tahiti Infos

​Silence radio sur le projet aquacole de Hao


Hao, le 25 avril 2021 - Dans le cadre de la mission officielle Pays-État débutée mercredi aux Tuamotu, la délégation s'est rendue samedi à Hao. Si quelques annonces ont bien été faites et que le haut-commissaire a abordé l'épineux dossier de la dépollution des terres, en revanche pas un mot sur le projet de ferme aquacole devenu sujet tabou.
 
L'impressionnante délégation Pays-État, très attendue, est arrivée samedi à Hao vers 13h30 par le navire Tahiti Nui en provenance de l'atoll voisin de Amanu où l'inauguration du nouveau quai a été effectuée. Le haut-commissaire Dominique Sorin, le président du Pays Édouard Fritch, les ministres Tearii Alpha, Jean-Christophe Bouissou, René Temeharo, Yvonnick Raffin, la sénatrice Lana Tetuanui, l'administrateur des Tuamotu-Gambier Frédéric Sautron ainsi que d'autres personnalités politiques faisaient partie du voyage. Une visite qui a pris des allures de démonstration de force de la part des dirigeants.
 
Tout a débuté par les traditionnels discours sur la place de la mairie, d'abord celui de Yseult Butcher-Ferry, maire de l'atoll, qui a tenu à remercier les pouvoirs publics pour leur aide notamment en ce qui concerne la gestion de la crise sanitaire. Elle a aussi annoncé la construction d'un nouvel abri anticyclonique pour l'île, sans omettre de rappeler le contexte particulier de l'atoll en matière économique, sociale et environnementale.
 
Dans un discours en tahitien, le président Fritch, après avoir remercié la population pour son accueil chaleureux, a simplement rappelé le soutien qu'apporte le Pays aux populations des atolls éloignés. Enfin, le haut-commissaire a tenu à parler des problématiques d'eau potable, de traitement des déchets, d'électricité, d'équipements portuaire, de désenclavement ou encore de santé. Il a également abordé le sujet brûlant de la dépollution de l'atoll suite au départ du CEP : " Ce sujet, je souhaite que nous puissions le voir aboutir et soyez sûrs de mon engagement, c'est une nécessité pour le développement de Hao".
 
La ferme aquacole oubliée
 
La cérémonie d'accueil terminée, après une collation offerte au collège de Hao, la délégation s'est rendue sur le site de la nouvelle centrale EDT-Engie pour son inauguration officielle. Pour rappel, cette centrale financée par le Pays à hauteur de 300 millions de Fcfp environ, à été réalisée car l'ancienne centrale, qui fonctionnait très bien, se trouvait sur le site du futur projet aquacole Tahiti Nui Ocean Food. Même si officiellement, la raison du déplacement de la centrale est de placer l'unité de production à l'écart du danger que représente la montée des eaux… Discours, visite et bénédiction par un diacre étaient au programme de cette inauguration. Mais jamais aucune mention, ni allusion, n'a été faite au sujet désormais tabou du projet aquacole de Hao. Cette journée s'est achevée par un conseil municipal extraordinaire; à huis clos; en présence de la délégation.
 
Au terme de cette mission aux Tuamotu, Édouard Fritch et Dominique Sorain se sont envolés dimanche matin à destination de Tahiti, alors que le Tahiti Nui a quant à lui largué ses amarres avec le reste de la délégation. Beaucoup de questions restent encore en suspens après cette visite très protocolaire, omettant totalement le sujet pourtant le plus discuté pour l'atoll ces dix dernières années…

4 jours, 8 atolls

Après Katiu et Makemo, la mission officielle État-Pays débutée mercredi aux Tuamotu s'est poursuivie avec la visite de Taenga, Raroia, Fangatau, Fakahina, Amanu et enfin Hao samedi. Après un accueil traditionnel paumotu à chaque escale, visites et inaugurations se sont enchaînées. L'occasion pour ces atolls de partager leur réalité d'île éloignée.
 
La délégation est arrivée tôt, jeudi matin, à Taenga. Le nouveau quai a été inauguré avant la visite de l'abri de survie et la centrale électrique, comme dans d'autres atolls, des projets de murs de protection contre la houle ont été évoqués. Direction ensuite Raroia pour l'inauguration de la mairie et du poste de santé, suivies de la visite de la nouvelle centrale électrique. La mission s'est poursuivie à Takume, rejointe dans l'après-midi, après une heure de traversée en speed-boat. les autorités ont participé à plusieurs inaugurations, dont l’école et le quai.
 
Vendredi matin, c'est à Fangatau que le groupe a été reçu. Une réunion avec le conseil municipal a été l'occasion d'échanger sur les besoins de l’atoll et les projets en cours. Les officiels ont poursuivi par les visites de la centrale pilote de production d’eau par évaporation, de la centrale hybride et du parc à matériel communal.
 
Le Tahiti Nui a ensuite mis le cap sur Fakahina, où il est arrivé dans l'après-midi. Le village ayant souffert des épisodes de forte houle, la montée des eaux et ses répercussions ont bien sûr fait partie des discussions. Là-bas encore, l'État et le Pays n'ont pu que constater la vétusté de l’abri de survie datant de 1983. Ils ont ensuite visité la centrale hybride de l’île, le hangar technique.
 
La journée de samedi a débuté sur l'atoll de Amanu, commune associée de Hao. Le nouveau quai a été inauguré, s'en sont suivies les visites de l’abri de survie, la centrale hybride, le chantier de bétonnage de la route et le site d'une éventuelle marina. Le poste de santé, à présent équipé pour la télémédecine, a fait l'objet d'une démonstration en direct, avec le référent médical à Tahiti.  Le Tahiti Nui a ensuite pris la direction de Hao, dernière destination de cette mission.
 
D'après communiqué
 

Rédigé par Teraumihi tane le Dimanche 25 Avril 2021 à 18:19 | Lu 2203 fois