Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


​Rencontre avec Karl Chung-Tan, Mister Chic Tahiti



Moorea, le 16 mars 2021 - Depuis samedi, Karl Chung-Tan est Mister Chic Tahiti. Heureux d’avoir décroché ce titre, le jeune homme de Moorea s’est confié à Tahiti Infos en partageant son ressenti et ses projets. Il compte notamment promouvoir le fenua à l’international et défendre la cause animale.
 

Samedi soir à Tahiti, avait lieu la soirée d’élection de Mister Chic Tahiti. C’est Karl Chung-Tan, 26 ans qui a remporté le titre. Tahiti Infos l’a rencontré, il donne ses impressions et se confie quelques jours à peine après avoir été élu.
Habitant de Moorea, Karl Chung-Tan a grandi dans la ville de Faa’a. Il a obtenu un baccalauréat en comptabilité au lycée La Mennais en 2013, puis un BTS en comptabilité et gestion des organisations au lycée Aorai en 2015. Après avoir hésité à poursuivre ses études à l’université, il a finalement décidé de se lancer dans la vie active en travaillant dans le restaurant familial à Moorea “pour aider ses parents”. Il y occupe notamment la fonction de responsable de la salle.

C’est l’année dernière qu’il a décidé de participer à l’élection de Mister Chic Tahiti après avoir été proposé au comité organisateur par l’un de ses amis. Après plusieurs reports en raison de la crise sanitaire, l’élection a finalement eu lieu samedi à l’hôtel Le Tahiti de Arue et Karl a obtenu le titre de Mister Chic Tahiti.

“J’étais confiant car je me suis bien préparé.”

“J’avais hâte que ça finisse après une année de préparation. J’étais confiant car je me suis bien préparé. Je travaillais sur mon élégance, la façon de se tenir et dans la manière de me présenter pendant toute cette aventure, mais en le faisant en même temps dans mon travail”, explique-t-il. Après une épreuve orale réussie, il redoutait tout de même, pendant la soirée de l’élection, le passage en maillot de bain. “Je suis une personne très réservée qui ne montre pas forcément son corps. Heureusement qu’on avait un tricot débardeur”, confie-t-il. Cela est dû en fait à ses complexes d’adolescence qui n’ont pas totalement disparu. “Pendant mes années de lycée, j’étais une personne en surpoids. Je pesais jusqu’à 105 kilos. J’étais complexé”, raconte-t-il avant d’ajouter “J’ai décidé par la suite de changer de vie en devenant végétarien pour une année. L’exigence physique du travail au restaurant m’a aussi aidé à maigrir. Je fais désormais attention à ce que je mange et ce que je bois.

Le jeune homme compte désormais utiliser son titre de Mister Chic Tahiti pour promouvoir le fenua hors de nos frontières. “Je voudrais être l’ambassadeur de Moorea et de Tahiti et promouvoir notre fenua à l’international. J’aimerais justement le faire lors du prochain concours de Mister Chic France. Je vais leur parler de notre culture, de notre accueil, de nos danses, etc.” déclare-t-il.
Lors de son règne, il compte bien défendre la lutte contre la maltraitance des animaux, en particulier les abandons, un sujet qui lui tient à cœur. “Beaucoup d’animaux sont abandonnés au bord des routes, dans les quartiers, etc. Je vais aller à la rencontre des associations ou des vétérinaires pour essayer justement de trouver des solutions. Il va falloir aussi sensibiliser la population”, ajoute-t-il. Pour l’heure, Karl Chung-Tan remercie le comité organisateur de l’élection et toutes les personnes qui l’ont soutenu, en particulier les habitants de Moorea.

Rédigé par Toatane Rurua le Mardi 16 Mars 2021 à 14:22 | Lu 2642 fois





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Mai 2021 - 14:01 Prism lance son 6e appel à projets

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus