Tahiti Infos

​Omicron “préoccupant” en Polynésie aussi


Le docteur Henri-Pierre Mallet, épidémiologiste à la Direction de la santé.
Le docteur Henri-Pierre Mallet, épidémiologiste à la Direction de la santé.
Tahiti, le 1er décembre 2021 – Le variant Delta est encore très largement dominant en Polynésie française, mais avec le caractère “préoccupant” de la circulation récemment constatée en Europe du variant Omicron, les autorités sanitaires polynésiennes lancent un nouvel appel en faveur de la vaccination.
 
Les derniers chiffres présentés mercredi lors du bilan hebdomadaire de la plateforme Covid confirment une situation épidémiologique très contenue. L’incidence globale en Polynésie française est aujourd’hui de 4 pour 100 000 habitants, avec 14 cas actifs sur l’ensemble du territoire et aucune nouvelle hospitalisation en filière Covid, où un seul patient était encore en service de réanimation mercredi.
Le variant Delta reste largement dominant en Polynésie française. Reste que la propagation du variant Omicron observée en Europe depuis quelques jours est surveillée de près par les autorités sanitaires locales, conscientes que les restrictions aux frontières mises en place aux États-Unis, où tous les voyageurs doivent présenter un schéma vaccinal complet, nous protègent indirectement.
Cependant, pour l’heure, selon le docteur Henri-Pierre Mallet, épidémiologiste à la Direction de la santé, la Polynésie n’est “ni plus, ni moins préparée” qu’un autre pays à une arrivée de ce nouveau variant. “Localement, on est préoccupé, mais pas spécialement inquiets. Il va nous falloir poursuivre la surveillance et les efforts d’explications à la population pour favoriser la vaccination.”

​“La vaccination en première ligne”

Car pour l’instant, même si les statistiques de vaccination sont en hausse depuis la mi-novembre et l’annonce de l’entrée en service du pass sanitaire en Polynésie, seuls 72,4% des Polynésiens âgés de plus de 12 ans avaient reçu mercredi au moins une dose de vaccin. “On est dans une situation intermédiaire, à la mesure de notre niveau de vaccination. Dans ce sens-là, on est moins bien préparé que beaucoup de pays européens, qui ont aujourd’hui une couverture vaccinale supérieure à 80%. Nous somme à peine à 70%. Mais on a quand même les capacités de détecter ce variant, au laboratoire de l’Institut Louis Malardé. L’enjeu est de le détecter assez tôt, avec une surveillance des cas suspects aux frontières. Après pour se défendre, on le répète : La vaccination est en première ligne.”
Au 28 novembre dernier, on comptabilisait 280 671 doses de vaccin administrées en Polynésie française, depuis le 18 janvier, dont 4 855 injections au cours de la semaine dernière avec plus de la moitié pour les seules troisièmes doses. Piqûre de rappel qui est aujourd’hui accessible pour toutes les personnes de plus de 18 ans qui ont reçu leur deuxième dose depuis six mois ou plus.

Pass sanitaire : Comment obtenir son QR code

C’est la clé pour disposer d’un pass sanitaire. Petits rappels sur les différentes manières de décrocher son QR code.
Pour les personnes présentant un schéma vaccinal complet, un guichet physique est ouvert au rez-de-chaussée de l’ancien bâtiment du gouvernement, 27 avenue Pouvanaa a Oopa, à Papeete. Un QR code peut y être généré sur place, sur présentation du carnet vaccinal et d’une pièce d’identité.
Ce QR code peut également être obtenu en soumettant une demande sur le site mes-demarches.gov.pf. A noter qu’une possibilité nouvelle d’identification est aujourd’hui possible avec son numéro DN, pour ceux qui ont déjà un compte Tatou, sur l’espace “services en ligne ” de la Caisse de prévoyance sociale. Le QR code est envoyé par e-mail après délai un de traitement qui peut réclamer plusieurs jours.
Pour les personnes souhaitant obtenir un certificat de rétablissement, parce qu’elles sont encore non vaccinées, mais ont été infectées par le Covid au cours des six derniers mois et plus de 11 jours, le test positif doit être récupéré dans l’établissement où il a été réalisé, sous forme de QR code.
Pour les personnes souhaitant valider leur pass sanitaire à partir d’un test Covid négatif, il est important de noter que depuis ce lundi 29 novembre, la durée de validité des tests a été abaissée de 72 heures à 24 heures. La preuve d’un test négatif RT-PCR, antigénique n’est ainsi valable que pendant 24 heures. Un QR est remis avec le test.
Une fois obtenu, le QR code peut être présenté imprimé, ou via l’application TousAntiCovid en guise de pass sanitaire.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 1 Décembre 2021 à 18:18 | Lu 3427 fois