Tahiti Infos

​Municipales : Matahi Brotherson plébiscité à Uturoa


La liste conduite par Matahi Brotherson remporte les élections municipales de Uturoa avec un plébiscite de près de 900 voix sur sa concurrente, Sylviane Terooatea.
La liste conduite par Matahi Brotherson remporte les élections municipales de Uturoa avec un plébiscite de près de 900 voix sur sa concurrente, Sylviane Terooatea.
Tahiti, le 20 juin 2021 - Matahi Brotherson a emporté l’élection municipale de Uturoa dimanche avec une très large avance sur sa concurrente, Sylviane Terooatea. Un plébiscite à l’issue d’un scrutin municipal crédité d’une participation de 80,1%, soit 2 915 votants sur les 3 594 inscrits dans cette commune des Raromatai.

Marquages au sol, règles de distanciation, précaution sanitaires… Malgré l’absence de cas Covid, c’est avec une attention sanitaire toute particulière que s’est déroulé le premier et unique tour des élections municipales de Uturoa, dimanche. Deux listes étaient en concurrence. La liste Te Reo Amui no Uturoa conduite par Matahi Brotherson, le maire sortant et celle conduite par la Tahoera’a Sylviane Terooatea, tāvana de la commune de 2008 à 2020. A l’issue du dépouillement, Matahi Brotherson bénéficie d’une très confortable prime au sortant. "Si le tāvana travaille bien et le démontre, il est récompensé par les électeurs", a-t-il estimé en mettant en avant un travail d’équipe. "Je remercie la population d’avoir fait confiance à cette lite. Maintenant, à nous de prouver."

Sa liste termine avec une confortable avance de près de 900 voix sur la liste de sa concurrente. Avec pratiquement deux tiers (64,19%) des suffrages exprimés, la liste de Matahi Botherson plie l’élection dès le premier tour de scrutin. Le maire sortant de Uturoa s'assure une majorité de 22 sièges sur les 27 que compte le conseil municipal. "On savait que l’on allait être devant ; mais pas avec autant de voix", s’est-il agréablement étonné à l’issue du dépouillement.

Au total, 2 913 électeurs d’Uturoa ont observé leur devoir citoyen dimanche, sur les 3 594 inscrits pour cette élection municipale. 
Pour Sylviane Terooatea, interrogée à chaud, cette défaite est "difficile à accepter". Mais elle estime que le score de Matahi "s’explique parce que le gouvernement est venu le soutenir massivement. La population s’est exprimée. (…) La population a voulu le changement. Je respecte."

Forte participation 

Dès l’ouverture des trois bureaux de votes, les électeurs du chef-lieu des Raromatai ont pris d’assaut les serpentins mis en place pour gérer la foule. D’emblée, tout laissait penser que cette élection serait couronnée par une forte précipitation. Avec un taux de participation de 47,1% à la mi-journée, la fréquentation des bureaux de vote n’a pas démenti cette première impression. Avec 66,9% de participation à 16 heures, 77,8% à 18 heures, la fréquentation des bureaux de vote a connu un flux constant pour totaliser 80,11% à la clôture du scrutin à 19 heures. Un afflux qui vient démentir une rumeur véhiculant un sentiment de "fiu" de la population à l’idée de revoter. La rumeur s’était répandue dès l’annonce officielle de l’annulation des opérations électorales de juin 2020.
Visiblement les états-majors des deux candidats en lice ont su convaincre durant la campagne électorale. Matahi Brotherson a terminé sa campagne avec un soutien affiché de ténors des Raromatai : Thomas Moutame, le représentant-maire de Taputapuatea, récemment élu président de la Chambre d’agriculture et le maire de Bora Bora, Gaston Tong Sang, président de l’assemblée de la Polynésie française.

Rappelons que le tribunal administratif, puis le Conseil d'Etat, avait prononcé l'annulation des élections pour des irrégularités constatées dans l'établissement de dix procurations alors que la liste de Matahi Brotherson avait justement battu celle de Sylviane Terooatea de dix petites voix. L’annulation du scrutin du 28 juin 2020 a ainsi été prononcée le 6 octobre par le tribunal administratif de Papeete et confirmée le 2 avril dernier par le Conseil d'Etat, après l'appel du tāvana Brotherson.

Les affaires courantes sont gérées depuis le 6 avril par une délégation spéciale mise en place par le haut-commissariat au sein de la commune : l’adjoint à l’administrateur d’Etat, Alain Astre, Jean-Marie Schemith et l’ancien chef de brigade de la gendarmerie d’Uturoa Fréderic Ducher. La mission de ces trois délégataires prendra fin à la proclamation officielle des résultats de cette élection municipale.


Rédigé par JPM le Dimanche 20 Juin 2021 à 21:04 | Lu 3390 fois