Tahiti Infos

​Ligue des champions d’Océanie : L’AS Vénus croit en son étoile


Tahiti, le 26 juillet 2022 - Qualifiée pour la Ligue des champions d’Océanie 2022 après son barrage victorieux (1-0 a.p.) contre Pirae le 14 juin au stade Pater, l’AS Vénus embarque ce mercredi en direction d’Auckland où se déroulera le tournoi final du 3 au 16 août avec huit champions océaniens. La confiance règne au sein du groupe tahitien. 

L’AS Vénus a déjà une bonne expérience de la Ligue des Champions d’Océanie, s’y étant qualifié à quatre reprises lors des cinq dernières éditions. Le club de Mahina avait été éliminé au premier tour en 2018, s’y était qualifié pour les quarts de finale en 2020 avant que la compétition ne soit stoppée par le Covid. L'AS vénus n’avait pu disputer ses chances la saison dernière, l’édition 2021 ayant été annulée toujours pour cause de crise sanitaire. Rappelons que deux clubs tahitiens sont parvenus en finale de l’épreuve, Pirae en 2006 et Tefana en 2012, tous deux battus par Auckland. Notons également  que les Calédoniens de Hienghène sont les tenants du titre depuis 2019, mettant un terme à l’hégémonie néo-zélandaise.
 
Déjà auteur d’une belle saison, Vénus veut faire durer le plaisir à Auckland, comme l'explique son entraîneur Samuel Garcia : “On a déjà vécu une riche saison avec la victoire en barrage OFC et en Coupe de Polynésie et on a bien sûr quand même le regret de rater de peu le triplé avec le Championnat de Tahiti qui nous a échappé à l’avant-dernière journée. Mais notre objectif prioritaire cette saison c’était de se qualifier pour la Ligue des Champions et en ce sens, c’est mission accomplie.” 
 
“On a progressé”
 
En finale de la Coupe de Polynésie face à Dragon samedi dernier, les joueurs de Mahina n’ont pas livré un match exceptionnel, mais ils ont fait preuve d’une belle solidité dans toutes leurs lignes et ont bien tenu le choc physiquement pendant 90 minutes. Des caractéristiques qui seront essentielles à Auckland compte tenu du niveau de l’adversité et de l’enchaînement rapproché des matches. Samuel Garcia nous le confirme : “Dragon ne nous réussit pas d’habitude mais samedi on a été présent dans les duels, on a su les contenir même à 10 en fin de match, on s’est montré opportuniste et on a su préserver le résultat et c’est là-dessus que l’on a progressé”. Et Vénus devra de fait se montrer solide à Auckland car ses matches du groupe B ne seront pas des parties de plaisir. Les hommes de la Pointe seront opposés d’abord aux Solomonais de Central Coast le 4 août, puis aux Papous de Lae City trois jours plus tard et enfin aux Ni-Vanuatu de Galaxy le 9 août. Les Tahitiens vont devoir composer avec trois équipes qui pratiquent sensiblement le même football, fait de vivacité et d’attaques rapides. Samuel Garcia considère que Vénus a des arguments pour contrer ses adversaires : “On est dans une poule compliquée, face à des adversaires qui s’appuient sur des joueurs capables d’exploits individuels et qui font preuve de vélocité et d’explosivité. Mais ils sont parfois désorganisés tactiquement et à nous de tirer parti de cela en étant bien en place, en ne se découvrant pas et en restant concentrés et en jouant tous les coups à fond.”
 
“Humilité et confiance”
 
Le tournoi va se dérouler sur des terrains synthétiques au complexe du siège de l’OFC à Auckland, une surface que ne pratiquent guère les footballeurs tahitiens mais cela ne semble pas poser problème à Samuel Garcia et ses joueurs. La confiance règne, c’est une évidence, dixit l’entraîneur de l’AS Vénus : “Que ce soit au niveau de la température fraîche car c’est l’hiver actuellement en Nouvelle-Zélande où de la surface du terrain, ce sont des paramètres importants qu’il faudra maîtriser mais ce sont les mêmes pour tout le monde et ce ne sont donc pas des critères qui nous inquiètent. On part avec humilité mais aussi avec beaucoup de confiance avec un groupe pas très étoffé mais très sain et qui vit bien ensemble depuis plusieurs années. L’idéal sera de bien rentrer dans le tournoi contre les Salomonais, mais quoiqu’il arrive lors du premier match, on ne lâchera rien et après tout est possible, y compris aller jusqu’au bout même si Auckland qui joue à domicile est le logique favori de l’épreuve.”

​Le programme de Vénus

Groupe A
Mercredi 3 août 17 h 00
-Vénus-Central Coast (Salomon)
 
Samedi 6 août 17 h 00
-Vénus-Lae City (Papouasie NG)

Rédigé par Patrice Bastian le Mardi 26 Juillet 2022 à 16:02 | Lu 1263 fois