Tahiti Infos

​Les salariés d'Aéroport de Tahiti remontés contre l'Etat


Tahiti, le 12 novembre 2021 – Dans une lettre ouverte au vitriol adressée au haut-commissaire, une délégation constituée des représentants du personnel de la société Aéroport de Tahiti reproche à l'Etat la "situation catastrophique" liée à la nouvelle annulation de la procédure d'attribution de la concession d'exploitation de l'aéroport.
 
C'est un courrier relativement court, mais particulièrement salé qu'une délégation constituée des "représentants du personnel de la société Aéroport de Tahiti (ADT)" a adressé le 9 novembre dernier au haut-commissaire de la République en Polynésie française. La lettre ouverte a été diffusée vendredi. Elle fait directement suite à l'annulation de l'attribution à Egis-CDC du marché de la concession de l'aéroport de Tahiti-Faa'a, le 28 octobre dernier par le tribunal administratif de Papeete. "L'Etat vient de prolonger la situation catastrophique dont il est à l'origine et qui pèse sur la vie des salariés de l'exploitant aéroportuaire depuis trop longtemps." Après l'annulation en 2017 du premier marché déjà attribué à Egis, les salariés d'ADT reprochent à l'Etat d'être responsable de cette nouvelle déconvenue "en ne mobilisant pas les compétences suffisantes et utiles pour permettre d'envisager et de mettre en œuvre sereinement ce qui est nécessaire au développement de l'outil économique qu'est censé constituer la plateforme aéroportuaire".
 
Et la lettre ouverte de rappeler que, "depuis 1996", le développement de l'aéroport a déjà eu à subir les prorogations successives "de courte durée" du contrat de concession attribué à la Setil. "L'Etat ignore à ce point les femmes et les hommes qui composent et font l'exploitation aéroportuaire", tancent les représentants des salariés. Conclusion du courrier signé par 26 représentants du personnel : "Au nom de l'intérêt collectif des salariés de l'entreprise ADT, nous envisageons la possibilité de recours contre l'Etat pour les préjudices causés aux salariés".
 

 


Rédigé par Antoine Samoyeau le Vendredi 12 Novembre 2021 à 14:41 | Lu 5461 fois