Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


​Les jeunes de Moorea face aux dangers de la route



Moorea, le 27 mai 2021 - Une vingtaine de jeunes de Moorea ont été sensibilisés à la sécurité routière mercredi dernier à Papetoai. Un événement organisé par la municipalité de l’île sœur, en remplacement du Tere Fa’a’ati Moorea de 2021 qui avait été annulée en raison de la crise sanitaire.

La commune de Moorea-Maiao, en partenariat avec le contrat de ville et la gendarmerie nationale, a organisé mercredi une matinée de sensibilisation dans la salle omnisports de Papetoai sur la sécurité routière en faveur des jeunes de l’île sœur, en particulier pour les propriétaires de véhicules à deux-roues. Cet événement vient en remplacement du traditionnel Tere Fa’a’ati Moorea 2021 (tour de l’île organisé à chaque début d’année pour les jeunes) qui avait été annulé en raison de la crise sanitaire. Plusieurs thèmes de sécurité routière ont été traités durant cette matinée tels que la réglementation, les facteurs d’accidents, les dangers de l’équipement, les moyens de protection ou encore les différents risques en deux-roues.

“En 2020, on a eu quatre décès sur les routes de Moorea, dont trois en deux-roues. Cela fait beaucoup pour une petite île. Cette année, une jeune fille de 20 ans est décédée dans un accident à Tiahura”, regrette Huguo Tavaitai, le chef de service de la prévention de la municipalité avant d’ajouter “on ne cessera pas de faire notre métier, c'est-à-dire de faire de la prévention et de protéger au mieux nos jeunes. Ils connaissent les règles, mais sont un peu inconscients. Ils profitent de la vie et la découvrent. Pour notre part, on répète à chaque fois les mêmes messages. On essaye de les sensibiliser sur les risques, surtout sur les séquelles.” Le chef de service appelle aussi à la responsabilité des parents. “Quand on s’engage à acheter des scooters pour nos enfants, il appartient aussi aux parents de faire de la sensibilisation pour ne pas que leurs enfants fassent des bêtises sur la route. Il faut aussi que ces derniers comprennent que c’est un moyen de locomotion pour aller à l’école, au travail ou à leur stage en toute autonomie et non pour faire le fou sur la route” explique encore Huguo Tavaitai.  

Une bonne partie des interventions a été effectuée dans la matinée par Raiarii Chin Meu, un gendarme de Papeete. Malgré le nombre d’accidents, celui-ci reste toujours aussi motivé pour prévenir la jeunesse : “Les jeunes sont très réceptifs aux messages. Mais dans l’euphorie d’une fête avec de l’alcool, il y a souvent une surestimation de la capacité du conducteur ou de la conductrice. Certains facteurs rentrent alors en compte et les accidents arrivent. Cela est souvent dû à l’alcool, aux stupéfiants ou, il ne faut pas l’oublier, au téléphone. Les accidents de deux-roues sont souvent dus au fait que le conducteur n’avait pas de casque ou que celui-ci ne l’avait pas attaché”. À la fin de la matinée, un test a été organisé pour évaluer les connaissances des participants. Les meilleurs ont pu gagner des lots comme des casques ou la possibilité de passer une formation de brevet de sécurité routière (BSR).

Rédigé par Toatane Rurua le Jeudi 27 Mai 2021 à 15:57 | Lu 525 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 11 Juin 2021 - 19:47 Plus loin, plus haut avec le show Freya

Vendredi 11 Juin 2021 - 19:11 Thomas Moutame à la tête de la CAPL

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus