Tahiti Infos

​Les collégiens veillent sur la baie de Cook


Moorea, le 16 juin 2021 - Le collège de Paopao vient d’obtenir le label d’Aire marine éducative en baie de Cook. Pour l'équipe pédagogique du Segpa, qui porte le projet, il va faciliter, par des actions concrètes l'apprentissage scolaire pour les élèves en difficulté. Ce label permettra aussi de proposer des solutions à certaines problématiques environnementales, observées à cet endroit.

À Moorea, le collège de Paopao, a reçu lundi le label d'Aire marine éducative (AME) en présence notamment des représentants de la direction générale de l'éducation et des enseignements (DGEE) et de l’office français de la biodiversité (OFB). Cette nouvelle zone AME concerne la baie de Cook ainsi que ses abords, en face notamment de l’école primaire de Paopao. Conçue par l’équipe pédagogique de la Section d’enseignement général et professionnel adapté du collège (Segpa), les travaux pour la valorisation de cette zone seront suivis chaque année par des élèves de 6e.

L'équipe pédagogique pourra s'appuyer sur l'AME afin que les élèves, surtout ceux en difficulté scolaire, puissent retrouver des contenus de leur programme scolaire à travers les actions à réaliser dans le cadre de ce projet, et accéder à des aspects plus concrets des enseignements dans les différentes matières. Cette année, par exemple, en français, les élèves ont travaillé sur le récit de la réalisation du projet. En mathématiques, c'est à travers la localisation géographique de l'AME sur Google qu'ils ont pu manier les chiffres et les angles ; en arts plastiques, ils ont réalisé des panneaux de sensibilisation au respect de l'environnement marin. L'AME s'est aussi retrouvée dans les chants en reo tahiti.

Redonner confiance aux enfants

"On se sert vraiment de ce projet AME pour faire des maths, du français, des arts plastiques, etc. Toutes ces matières sont traitées autour des sciences de la vie et de la terre qui est l’élément central du projet. On embrasse la totalité du programme. Mais il n’est pas possible de faire du français pour du français, vu que ce sont des élèves en difficulté. Il faut toujours trouver des aspects concrets" explique Philippe Wartak, un enseignant de la Segpa, avant d’ajouter que "ces enfants manquent de confiance. On essaie donc de les valoriser par ce biais."

Un "conseil de la mer" a aussi été crée à travers ce projet dans lequel les élèves discutent des problématiques observées dans la zone concernée, tout en proposant eux-mêmes des solutions. Parmi ces problématiques : la pollution et les nombreux déchets qui traînent aux abords de l’AME. Les élèves ont déjà créé par exemple des paniers de basket poubelles, contenant une tortue en matières recyclables, pour encourager la population à y mettre ses déchets. D’autres actions sont prévues l'année scolaire prochaine avec notamment la mise en place de panneaux d’information et de sensibilisation ou encore des sorties en mer pour étudier l’environnement marin.

Rédigé par Toatane Rurua le Mercredi 16 Juin 2021 à 12:36 | Lu 1095 fois