Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


​Le savoir-faire ancestral transmis aux futurs sculpteurs de Nuku Hiva



Des élèves du Cetad ont effectué leur stage auprès de sculpteurs de Taihoae qui n'hésitent pas à transmettre leur savoir-faire.
Des élèves du Cetad ont effectué leur stage auprès de sculpteurs de Taihoae qui n'hésitent pas à transmettre leur savoir-faire.
Nuku Hiva, le 4 mai 2021 - Les élèves de la section sculpture du collège de Nuku Hiva sont actuellement en stage chez les artisans de l’île. Une formation qui offre le double avantage d’acquérir le savoir-faire artisanal tout en perpétuant la tradition de la culture marquisienne.

Dans le but d’aider les élèves à se familiariser avec le milieu professionnel et en vue de les aider à mieux choisir leur future orientation, la section d’enseignement professionnel du collège de Taiohae, le centre d'éducation aux technologies appropriées au développement (Cetad), propose des stages de trois semaines en entreprise pour les élèves de tous les cursus.
Ainsi, les étudiants de la section des métiers d’arts, spécialisée dans l’apprentissage de la sculpture, ont dû faire leur choix parmi les ateliers de tatoueurs, de menuiserie et surtout d’artisans sculpteurs de l’île. Par ailleurs, ces immersions en milieu professionnel permettront aux élèves de valider l’obtention du certificat polynésien des métiers d’arts (CAP).

“Ce n'est pas une voie de garage”

Jean Huukena, enseignant au Cetad

“La section sculpture est essentielle, elle va plus loin que le simple enseignement. En effet, la sculpture fait partie intégrante de la culture marquisienne, on le sait depuis toujours. Elle est le point de départ du tatouage marquisien car si on s’intéresse à l’histoire de la sculpture on s’aperçoit qu’on est parti de la sculpture pour se faire tatouer.
Nos jeunes étudiants ont besoin de découvrir et de comprendre cette culture qui est la leur. Cela va leur permettre d’avoir un point de repère dans la vie, un point de départ qui va permettre aussi, on l’espère, de faire naître dans leur esprit, l’état de créativité. D’ailleurs, pour les plus créatifs de nos étudiants, les poursuites d’études sont possibles au sein du centre des métiers d’arts de Tahiti. Par ailleurs, il faut dire que le métier d’artisan sculpteur aux Marquises fait vivre de nombreuses familles et ce, depuis longtemps.
Ce n’est pas du tout une voie de garage. C’est un métier grâce auquel on gagne sa vie, parfois même très bien. Évidemment ces derniers temps il y a eu la crise sanitaire qui a été difficile pour les artisans, mais les sculpteurs de Nuku Hiva, comme ceux des autres îles de l’archipel, sont déjà en train de préparer les prochaines expositions. La sculpture marquisienne est très plébiscitée par les visiteurs internationaux et elle est aussi l’essence même de la culture marquisienne. Il faut donc absolument la transmettre et la section sculpture du Cetad est là pour ça, à travers son enseignement et ses stages en entreprises.”

 

Rédigé par Marie Laure le Mardi 4 Mai 2021 à 12:21 | Lu 977 fois





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Mai 2021 - 14:01 Prism lance son 6e appel à projets

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus