Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Le masque obligatoire dans l’hyper-centre de Papeete



Tahiti, le 26 août 2020 - Le port du masque est rendu obligatoire dans les espaces publics de l’hyper-centre de Papeete, dans le cadre des restrictions sanitaires annoncées cette semaine pour contrer la propagation du virus. 

Le port du masque doit être rendu obligatoire dès vendredi, et pour l’instant jusqu’au 15 septembre, pour tous les piétons à partir de l'âge de 11 ans qui circulent dans l’hyper-centre de Papeete. Plus précisément, ce périmètre d’obligation en centre-ville est délimité par la rue François Cardella, l’avenue du Général Foch, la promenade de Nice et le trottoir commerçant du boulevard Pomare, sur le front de mer. Il inclut la rue du 22 septembre et la rue Jeanne d’Arc. Sont concernés tous les espaces publics compris dans cette zone, et les trottoirs situés de part et d’autre des rues qui encadrent ce périmètre.

Ce zonage est le résultat d’une concertation initiée lundi entre les services de la mairie de Papeete et ceux du haut-commissariat. Il doit encore être officialisé par un arrêté du haut-commissaire dont la publication est prévue vendredi. Pour l’instant, ce périmètre s’intéresse aux zones de forte fréquentation piétonne de la capitale polynésienne. Il a été défini à la demande du haut-commissariat.
"C’est une zone test", explique Rémy Brillant, le directeur général des services de la mairie de Papeete. En effet, un possible élargissement de ce périmètre en direction de la gare maritime pourrait être imposé en fonction de l'évolution de la situation sanitaire. Pour l’instant, au nombre des lieux de forte fréquentation piétonne, sont compris le quartier du marché de Papeete, la gare routière et les alentours du centre Vaima.

"On va d'abord être dans la prévention"

Les piétons qui ne respecteront pas cette obligation s’exposent à une amende pouvant aller jusqu’à 89 000 Fcfp. Des contrôles inopinés sont prévus à terme par les agents de la police nationale (DSP) ou par les policiers municipaux de Papeete. "On va d’abord être dans la prévention", explique cependant le DGS de Papeete. "Nous avons déjà une brigade de 20 guides sanitaires qui sillonnent Papeete depuis un mois pour expliquer les mesures barrières aux piétons de la ville. Elle intervient pour l’instant essentiellement sur tout le centre-ville, entre Paofai et Fare Ute. À la fin du mois nous avons prévu des interventions ciblées dans les quartiers, toujours pour faire de la pédagogie. L’idée est de se dire : Quand tu viens en ville, mets ton masque."

​Autour des écoles aussi

Outre ce zonage, l’arrêté du haut-commissaire à paraître prévoit d’imposer l’obligation du port du masque dans les espaces publics situés à proximité immédiate de tous les établissements scolaires de la ville. 
Un arrêté publié mercredi par le représentant de l’État réglemente déjà l’accès aux parcs, jardins publics et espaces verts aménagés dans la zone urbaine. Les rassemblements de plus de 10 personnes y sont interdits et le respect des mesures barrières, dont le port du masque, est obligatoire.

Toutes ces mesures sont prises à l'initiative du représentant de l'État en Polynésie française, compétent pour toutes les questions relatives aux libertés publiques, une compétence régalienne. L’annonce a été faite lundi par Dominique Sorain de la généralisation du port du masque dans les espaces de "forte fréquentation". Dans une Polynésie française qui est passée au stade épidémique de niveau 3 depuis mercredi, l’enjeu est dorénavant de limiter le plus possible la capacité de circulation du virus.  

Depuis le décret du 10 juillet prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de Covid-19 dans les territoires sortis de l'état d'urgence sanitaire, précisé localement par un arrêté du 13 août, lui-même complété par celui du 25, les responsables des lieux recevant du public ont l’obligation de mettre en œuvre les mesures nécessaires au respect des gestes "barrières" dans leur établissement. Ainsi, peuvent accueillir du public sous réserve du respect de ces obligations : les établissements recevant du public (ERP), les marchés couverts ou non, les commerces, les salons ou foires expositions à caractère temporaire, les restaurants, hôtels, les établissements sportifs, les salles de conférence, de projection, de réunion, de spectacle, les chapiteaux, les salles de jeux, les établissements d’enseignement artistique, les établissements de culte.

L’obligation de port du masque dans les espaces publics ne concernait jusqu’à présent que les commerces et restaurants sur l’ensemble du territoire, les transports publics, les gares maritimes, routières et les aérogares. 

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 27 Août 2020 à 08:00 | Lu 3807 fois

Tags : CORONAVIRUS





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 15:48 ​171 plants de paka saisis à Faaone

Vendredi 25 Septembre 2020 - 15:29 ​Un nouveau décès lié au Covid-19 au fenua

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus