Tahiti Infos

​Le clash Facebook des sénateurs Tapura


Tahiti, le 4 février 2022 – Les deux sénateurs Tapura, Lana Tetuanui et Teva Rohfritsch, se sont violemment écharpés vendredi par posts Facebook interposés, à la suite du retrait de l'ordre du jour du Sénat d'un projet de texte destiné à toiletter le statut des agents de la fonction publique communale. A la clé, un détonnant et virulent règlement de compte porté sur la place publique par les deux élus de la majorité…
 
Il y avait visiblement un profond abcès à crever entre les deux sénateurs Tapura, Lana Tetuanui et Teva Rohfritsch. Mardi, la sénatrice était intervenue au Sénat pour fustiger le "retrait soudain" d'un projet de loi destiné à ratifier une ordonnance "relative au statut des agents publics des communes". Un texte destiné à toiletter le statut des agents communaux, discuté depuis près de deux ans en Polynésie, d'abord inscrit en procédure accéléré au Sénat, puis retiré au motif que le calendrier des prochaines élections législatives ne permettrait pas son adoption avant le renouvellement de l'Assemblée nationale.
 
Et si le courroux de la sénatrice devant ses pairs mardi traduisait déjà l'hyper-sensibilité de la sénatrice sur le sujet, ce n'était rien en comparaison du coup de semonce de Lana Tetuanui à l'encontre de son collègue du Tapura vendredi… Accusant globalement Teva Rohfritsch de soutenir la majorité LREM et le gouvernement Macron sur ce retrait du texte, la sénatrice a accusé son collègue dans une série de posts Facebook au vitriol de lui avoir savonné la planche sur ce dossier et de l'avoir dénigré à Paris où "tout se sait et tout se dit".
 
"Godillot" contre "bouche bruyante"
 
Accusant surtout Teva Rohfritsch de servir ses "ambitions personnelles" via ses relations avec "la Macronie" à Paris, lui prêtant des ambitions de ministre des Outre-mer ou des prétentions "d'homme fort" de "l'après Fritch", l'élue Tapura des Raromata'i a été jusqu'à affubler son collègue du sobriquet de "petit godillot de service qui s’est fait jeter aux dernières municipales de Punaauia"… Ambiance.
 
Teva Rohfritsch a répondu, lui aussi sur sa page Facebook, d'abord sur le fond en défendant sa position et les avancées de la mouture actuelle de l'ordonnance relative au statut des agents communaux. Puis en fustigeant dans un second post sur le réseau social la "bêtise, vanité, jalousie et ambition maladive" de Lana Tetuanui, l'accusant à son tour de servir ses intérêts politiques personnels : "Les masques vont tomber je le sens. Mais il faut veiller à s'essuyer la bouche avant, car la confiture laisse des traces et révélera la gourmandise sur une bouche bien ouverte et trop bruyante".
 
Un partout, balle au centre. Lana Tetuanui a repris ses posts dans la foulée, accusant Teva Rohfritsch d'avoir lancé les hostilités. Ce dernier laissant visiblement planer le sentiment d'un mal plus profond au sein de la majorité. "Ce n'est pas ma vision de la politique, ni ce qui nous a amené à nous rassembler. Il serait peut-être temps d'en parler en effet".
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Vendredi 4 Février 2022 à 19:58 | Lu 10001 fois