Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Le chauffard ivre retrouvé endormi dans les buissons



​Le chauffard ivre retrouvé endormi dans les buissons
Tahiti, le 14 août 2020 - Déjà condamné à plusieurs reprises pour des infractions routières, un pompiste de 29 ans a été présenté en juge unique vendredi et condamné à 14 mois de prison dont 7 mois ferme. Il lui était notamment reproché d’avoir eu un accident et d’avoir tenté de dissimuler son véhicule dans les buissons. Ivre, l’homme avait été retrouvé endormi à côté de sa voiture.
 
Moins suivies médiatiquement que les audiences collégiales, les audiences de juge unique recèlent pourtant d’affaires cocasses ou le tribunal s’évertue de comprendre le comportement parfois complètement inconscient de certains prévenus. Un pompiste de 29 ans, père de deux enfants, a ainsi comparu vendredi pour répondre d’une série d’infractions pour lesquelles il a déjà été condamné en 2018.
 
Le 25 juillet 2019 tout d’abord. Contrôlé par les gendarmes à Punaauia car il ne portait pas de ceinture, le prévenu avait pris la fuite avant de faire demi-tour et de se livrer aux forces de l’ordre. Entendu, il avait confessé un excès de panique, certainement justifié par le fait qu’il n’avait pas de permis de conduire et que son véhicule n’était pas assuré. Une accumulation de faits qui a passablement agacé le juge unique: "Pas de permis, pas de ceinture, pas d’assurance et vous prenez la fuite en franchissant la ligne blanche !"
 
"Mort ou en prison"
 
Un an après ces faits, le 10 juillet 2020, le pompiste avait cette fois pris le volant alors qu’il présentait 1,36 gr d’alcool dans le sang. Peu avant minuit, l’homme s’était encastré sur un rond-point de Punaauia. Il avait alors essayé de cacher son véhicule dans des buissons adjacents. Visiblement éreinté par sa soirée, l’homme avait fini par s’endormir non loin de son véhicule. C’est là qu’il avait été interpellé par les gendarmes une heure après l’accident.
 
C’est pour ces deux affaires que le récidiviste a donc comparu en juge unique vendredi. Contrarié par l’insoutenable légèreté du prévenu, le magistrat a vainement tenté de lui faire prendre conscience de ses actes. "En juillet 2019, on vous arrête. En juillet 2020, on vous retrouve de nouveau en infraction. En juillet 2021, on vous retrouvera mort, sauf si vous êtes en prison !" Un agacement partagé par le procureur de la République lorsque le prévenu a expliqué qu’il ne passait pas son permis car il travaillait "tout le temps". "Donc vous travaillez 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ? Rappelez-moi donc le nom de votre employeur afin que nous allions contrôler les horaires au sein de votre entreprise."
 
"Ce comportement est lamentable, le prévenu se fiche littéralement de la tête du monde. S’il heurte quelqu’un la prochaine fois, quelle sera la réaction de la population ?", s’est indigné le représentant du ministère public avant de requérir un an de prison dont sept mois fermes. Après en avoir délibéré, le juge unique a finalement condamné le jeune pompiste à 14 mois de prison dont la moitié de prison ferme.

Rédigé par Garance Colbert le Vendredi 14 Août 2020 à 13:02 | Lu 5036 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus