Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Le cadeau de 10 000 Fcfp qui divise Onati



​Le cadeau de 10 000 Fcfp qui divise Onati
Tahiti, le 21 mai 2020 - Discorde au sein du comité d'entreprise d'Onati, la filiale de l'OPT. A Ti'a i Mua veut offrir 10 000 Fcfp "d'aide sociale" aux 630 employés. Alors que le Sapot appelle à la "décence" et propose de donner cet argent à la Croix rouge.
 
Mercredi dernier, la filiale de l'OPT Onati a tenu son comité d'entreprise. Et un point à l'ordre du jour a beaucoup fait parler : un don de 10 000 Fcfp en bons alimentaires pour chacun des 630 employés de l'entreprise. Ceci pour un total de 6 300 000 Fcfp de dépenses prises sur le budget du comité d'entreprise. A l'origine de cette initiative, des représentants syndicaux de A Ti'a i Mua. "C'est une aide sociale" pour les employés de l'entreprise et les membres de leur famille qui ont eu des difficultés et qui sont dans le besoin, explique le délégué syndical de la confédération Athanase Teriitetoofa. "Nos employés ne sont pas tous des nantis et n'ont pas tous un salaire de 600 000 Fcfp".
 
Problème, le délégué du Syndicat autonome des personnels de l'Office des télécoms (Sapot), Teiva Chavez, se dit scandalisé par l'initiative. "La direction a fait en sorte que nos salaires ne soient pas coupés. On trouve ça indécent de donner 10 000 Fcfp à tous les agents d'Onati (...).C'est  une honte". Le délégué syndical propose que des critères objectifs soit mis en place pour donner ce pécule aux employés dont les conjoints ont perdu leur travail. "Pas comme cela pour arroser tout le monde (...). On va encore se faire taxer de nantis".
 
De son côté pourtant, Athanase Teriitetoofa trouve "équitable" que tous les salariés d'Onati bénéficient de cet argent. "Le comité d'entreprise appartient à tous les employés. On ne peut donc pas faire de la discrimination". Il affirme que les salaires ont été maintenus mais que "certains de nos agents ont perdu les congés, les primes de risque et même les primes paniers"
 
"Cette aide vient du cœur"
 
Le délégué syndical A Ti'a i Mua se dit "solidaire" de la situation économique actuelle du Pays. Selon lui, cet argent "pourrait aider l'économie puisque les agents vont consommer localement". Mais de son côte, Teiva Chavez propose de donner ces 6 300 000 Fcfp "à la Croix rouge ou à des associations qui œuvrent pour aider ceux qui n'ont plus de revenus ou qui ont perdu énormément pendant les deux mois de confinement".
 
Athanase Teriitetoofa répond pourtant que ce n'est pas possible "règlementairement". "Le comité d'entreprise ne peut pas donner de l'argent à l'extérieur de l'entreprise, c'est illégal". Pour que les tensions s'apaisent, un sondage sera finalement effectué auprès des 630 salariés d'Onati, afin de connaître leur position sur ce don de 10 000 Fcfp.    
 
Vaite Urarii-Pambrun

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Jeudi 21 Mai 2020 à 03:01 | Lu 5845 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 25 Mai 2020 - 21:53 Le thonier équatorien va quitter le fenua

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus