Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Le bilinguisme testé aux Marquises



Nuku Hiva, le 10 septembre 2020 –Aline Heitaa-Archier, inspectrice de l'Éducation nationale en charge des Marquises, a fait le point avec son équipe sur l'expérimentation du bilinguisme mise en place dans trois écoles de l'archipel.
 
En partant de l’idée qu’en maîtrisant parfaitement sa langue maternelle, un enfant est mieux préparé à apprendre plusieurs autres langues, le ministère de l’Éducation, en concertation avec l’inspectrice de l’Éducation nationale en charge des Marquises, Aline Heitaa-Archier, expérimente cette année l’enseignement bilingue marquisien et français dans trois écoles de l’archipel ; Le CSP de Hakahau à Ua Pou, l’école de Hapatoni à Tahuata et l’école Patoa de Taiohae à Nuku Hiva.
 
Ainsi, dans la "section des touts petits", où les enfants sont âgés de deux ans, l’enseignement est intégralement dispensé en langue marquisienne. Dans les autres classes de maternelles, de la section des petits à celle des grands, l’enseignement est à parité horaire, autrement dit à moitié en marquisien et à moitié en français. Pour ce qui est des élèves de cycle 2 et 3 (classes de CP au CM2), ils bénéficient désormais de cinq heures d’enseignement en marquisien et du marquisien, sur les 27 heures que comptent la semaine d’école. C’est deux fois plus que les années précédentes.

​Parfaire l'apprentissage par la formation des enseignants

Afin d’observer et d’analyser les prémices de la mise en place de cette expérimentation, puis d’évaluer les besoins des enseignants en la matière, l’inspectrice de l’Éducation nationale en charge des Marquises vient d’achever une tournée de 2 semaines dans les écoles qui ont été retenues pour expérimenter les classes bilingues. "En effet, j’ai visité les classes concernées par ce projet, explique Aline Heitaa-Archier. Ce travail de visite avait pour dessein de prendre la mesure de nos forces vives pour pouvoir effectivement assurer en toute sérénité l’enseignement du marquisien dans toutes les classes, de la maternelle au CM2. Suite à ce travail d’observation et d’analyse de l’existant, nous allons commencer, mon équipe et moi-même, à mettre en place des formations d’enseignants pour parfaire l’apprentissage du marquisien et du français. Notre objectif c’est de placer la langue française et la langue marquisienne, en termes d’enseignement, au même niveau d’approche, avec exactement les mêmes méthodologies. Pour l’heure, après les deux semaines de tournée dans les classes, je constate que les enseignants sont de plus en plus convaincus de l’intérêt de cette expérimentation".
 
En fin d’année scolaire, un bilan sera effectué, et l’objectif affiché par l’inspectrice de l’éducation, elle-même originaire de la vallée de Puamau à Hiva Oa, est que les élèves réussissent mieux que les années précédentes leurs évaluations nationales annuelles.

Rédigé par Marie Laure le Jeudi 10 Septembre 2020 à 08:22 | Lu 4159 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus