Tahiti Infos

​Le Tapura tient son trio


Tahiti, le 30 novembre 2021 – Le conseil politique du Tapura huiraatira a entériné mardi soir “à l'unanimité” les trois candidatures de Nicole Bouteau, Tepuaraurii Teriitahi et Tuterai Tumahai pour les prochaines élections législatives. Le Congrès du parti doit valider définitivement ce choix mercredi soir. Une formalité.
 
On connaît désormais le trio du Tapura huiraatira pour les prochaines élections législatives de juin 2022. Comme annoncé, le conseil politique du parti majoritaire s'est réuni mardi soir pour examiner les trois candidatures soumises par sa “commission d'investiture”. Dans ces conditions le choix “à l'unanimité” du conseil politique, a souligné le président du parti Édouard Fritch, était couru d'avance.
 
Dans la première circonscription (Papeete, Pirae, Arue, Moorea, Tuamotu et Marquises), c'est l'ex-ministre du Tourisme, tout juste démissionnaire en raison de son désaccord sur la non-vaccination de Tearii Alpha, Nicole Bouteau, qui partira sur les terres de sa prédécesseur Maina Sage. Sur la deuxième circonscription (Mahina, Hitia'a o te Ra, Taiarapu Est et Ouest, Teva i Uta, Papara, Paea et Australes), c'est l'élue de Paea et présidente du groupe Tapura à l'assemblée, Tepuaraurii Teriitahi, qui sera candidate là où Nicole Sanquer avait remporté l'élection haut la main il y a cinq ans pour le parti rouge et blanc. Enfin, dans la troisième circonscription (Faa'a, Punaauia et les îles Sous-le-Vent), c'est le fils de feu l'ancien tāvana de Punaauia Rony Tumahai et actuel adjoint de la commune, Tuterai Tumahai, qui se lancera véritablement sur une élection de premier plan en politique. Ce dernier sera opposé au député Tavini sortant, Moetai Brotherson, sur cette redoutable circonscription.
 
Bouteau sans sourciller
 
Les suppléants n'ont pas encore été désignés, a indiqué mardi soir un Édouard Fritch visiblement assez confiant. “La commission d'investiture s'est attachée à trouver le meilleur profil des candidats”, s'est satisfait le leader du parti et président du Pays. Interrogé sur la candidature de Nicole Bouteau, pourtant cinglante avec sa majorité il y a quelques semaines, Édouard Fritch a affirmé qu'il n'y avait pas eu de discussions particulières au sein du parti : “C'était une candidature des plus intéressantes pour nous.” Et le président du Tapura de conclure sur le sujet : “Ce soir il n'y avait plus de traces de sa démission du gouvernement et tout le monde a compris sa position. Y compris moi-même.” Un congrès du Tapura doit maintenant entériner officiellement ces candidatures mercredi soir.
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun et Antoine Samoyeau le Mardi 30 Novembre 2021 à 21:51 | Lu 3600 fois