Tahiti Infos

​La voix de Gaby Cavallo s'est éteinte


Tahiti, le 5 octobre 2021 – Le professeur de chant lyrique, Gabriel Cavallo, est décédé à l'âge de 90 ans, marquant de son empreinte la formation au chant au fenua.
 
Illustre professeur de chant lyrique au Conservatoire artistique de Polynésie française, Gabriel Cavallo, est décédé à l'âge de 90 ans. “Celui que chacun appelait Gaby a fait preuve d’un incroyable courage et d’une immense dignité avant d’être emporté par une longue maladie, contre laquelle il a lutté jusqu’au bout de ses forces”, écrivait hier soir le directeur du Conservatoire, Fabien Dinard. “Gaby a tracé une voie royale pour les voix polynésiennes. “Que ce soit au sein de son association, “Les Penu d’Or”, ou auprès de son épouse, Emmanuelle Vidal, notre professeure responsable de la classe de chant lyrique du Conservatoire, Gaby éveillera au chant classique des centaines d’élèves dont certains sont, aujourd’hui, de grand noms de la scène polynésienne.”
 
Arrivé au fenua il y a 55 ans, pour rejoindre son frère Jean Cavallo, également baryton, Gaby Cavallo était issu d'une famille de musiciens et chanteurs. “A partir de 1968, avec son frère, Gaby organise les premières représentations d’airs d’opéra, à Taravao dans l’ancienne salle de cinéma de Rudy Bambridge et à Pirae à l’ancienne salle de l’Opel”, raconte le président de Musique en Polynésie, Jean-Louis Larrey, dans un hommage aujourd’hui. “Ce n’est qu’à la retraite, en 1995, que Gabriel Cavallo renoue avec ses premières amours en créant l’association Te Reo Nui. Il reprend ainsi le flambeau de son frère à qui l’on doit la création de la première Ecole de chant et de déclamation lyrique de Tahiti au Conservatoire artistique territorial et, la troupe Tahiti mes amours qui a fait des tournées en Nouvelle Calédonie et en France.”
 
Gabriel Cavallo a également consacré sa carrière à la création d'œuvres en reo Tahiti, commençant à écrire des opéras en langue tahitienne, dont le dernier 'Te Tura Maohi' a été donné par le Conservatoire Artistique de la Polynésie Française l’année dernière.
 
Deux veillées sont prévues. La première aujourd’hui à 18 heures à la salle paroissiale de l'Eglise Saint Etienne de Punaauia et la seconde au domicile de sa fille à Taravao demain à 18 heures.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Mardi 5 Octobre 2021 à 16:45 | Lu 980 fois