Tahiti Infos

​La réserve sanitaire se fait désirer


Tahiti, le 6 août 2021 – Coup dur pour la lutte contre l'épidémie de Covid, la réserve sanitaire demandée à l'Etat par les autorités sanitaires du Pays pour faire face à l'afflux de patients à l'hôpital et notamment en réanimation ne semble pas disponible à court terme dans le "contexte d'extrême tension dans les autres outre-mer".

En novembre dernier, l'Etat avait dépêché 12 puis 24 infirmiers diplômés d'Etat et spécialisés en réanimation de la réserve sanitaire de Santé Publique France pour prêter main-forte au personnel soignant du centre hospitalier de Taaone pendant la crise Covid. Neuf mois plus tard, en pleine deuxième vague, les autorités sanitaires du Pays et les responsables de l'hôpital n'ont pas caché ces derniers jours qu'ils comptaient sur le renfort de ces réservistes pour pallier le manque de personnel soignant pour faire face à l'afflux de patients. "Ce qui pose problème, ce n'est pas tant la capacité de l'hôpital, mais les moyens humains", expliquait-on jeudi au centre hospitalier.
 
Or, selon nos informations, si la réserve sanitaire a bien été "sollicitée" une nouvelle fois par les services de l'Etat en Polynésie française, le "contexte d'extrême tension dans les autres outre-mer" rend la mise à disposition de ces infirmiers très compliquée à court terme. En d'autres termes, confirment les services de l'Etat au fenua, la Polynésie n'est pas la seule à demander l'assistance de Santé publique France et le centre hospitalier devra pour l'heure faire avec ses propres moyens.

 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Vendredi 6 Août 2021 à 17:45 | Lu 4445 fois