Tahiti Infos

​La gendarmerie et l’APAJ s’unissent contre les violences intrafamiliales


Le colonel Frédéric Boudier, commandant du Comgend PF, et le président de l’APAJ, Roland Leujeune.
Le colonel Frédéric Boudier, commandant du Comgend PF, et le président de l’APAJ, Roland Leujeune.
Tahiti, le 13 mars 2020 - Le commandement de la gendarmerie pour la Polynésie française (Comgend PF) et l’association polyvalente d’actions sociojudiciaires (APAJ) ont signé jeudi une convention de partenariat relative à l’accompagnement des victimes de violences intrafamiliales.
 
Cette convention, signée jeudi entre la gendarmerie et l’APAJ,  s’inscrit dans le cadre du plan « AGIR 2020 face aux violences conjugales » du COMGEND. Elle s’articule autour de cinq actions concrètes : l’échange d’informations sur les victimes de violences pour améliorer leur accompagnement, l’action de formation au profit des gendarmes régulièrement amenés à rencontrer des victimes, l’appui à l’action de l’intervenante sociale de la gendarmerie, la mise à disposition des neuf bornes de visioconférence de la gendarmerie nationale au profit de l’APAJ afin que les juristes, travailleurs sociaux, et psychologues de l’APAJ puissent autant que de besoin mener des entretiens avec des victimes situées en des points éloignés du territoire, notamment dans les archipels.
 
Tous les supports d’information destinés aux victimes seront également édités par l’APAJ dans les 23 brigades de gendarmerie présentes en Polynésie Française.
 
Le colonel Frédéric Boudier, commandant le Comgend PF, et le président de l’APAJ, Roland Leujeune, se sont félicités jeudi de la « richesse » de ces « échanges entre les deux institutions » qui ont « vocation à se développer dans les prochaines années sur le Fenua, au profit de la chaîne d’accompagnement global des victimes de violences intrafamiliales. » 

Rédigé par Garance Colbert le Vendredi 13 Mars 2020 à 16:41 | Lu 2861 fois