Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​La fratrie de braqueurs à la barre



Tahiti, le 7 juillet 2020 - Le procès de six individus poursuivis pour plusieurs vols commis avec des armes a débuté mardi devant le tribunal correctionnel de Papeete. A la barre, cinq des six prévenus, dont les trois frères Tchen, leur père ainsi que l’un de leurs amis ont tenté de minimiser les faits. Leur procès s’achèvera mercredi. 
 
Déjà très bien connue de la justice, la famille Tchen a de nouveau occupé le tribunal correctionnel mardi. Le procès des trois frères, Jérémie, Murphy et Lemmy, de leur père, Jimmy Tchen, et de deux de leurs proches, Vatea Bossuet et Teriimoana Teataoterani s’est ouvert en l’absence de ce dernier qui ne s’est pas présenté suite à sa convocation. 
 
Les six prévenus étaient poursuivis pour avoir, chacun à leur niveau, participé à trois faits de vol. L’affaire avait débuté le 26 février 2015 lorsqu’un homme s’était présenté à la DSP pour porter plainte. Il avait expliqué aux enquêteurs que quelques jours plus tôt, il avait acheté un véhicule appartenant à Lemmy Tchen pour 1,7 million de Fcfp. Après avoir acquis cette voiture et alors qu’il voulait en nettoyer l’intérieur, il avait découvert de l’ice et du paka cachés dans un étui à lunettes sous un siège et avait décidé de les garder. Le lendemain, Lemmy et Murphy Tchen ainsi que Vatea Bossuet étaient venus à son domicile. Les deux frères l’avaient frappé et menacé avec un pistolet qu’ils avaient ensuite utilisé pour tirer sur le sol. Constatant que les voisins de leur victime avaient entendu les coups de feu, ils avaient ensuite pris la fuite à bord du véhicule avec lequel ils étaient arrivés. 
 
Lors de leurs investigations, les enquêteurs avaient relié cette affaire à un vol à main armée commis en réunion le 17 décembre 2014 sur le parking du centre commercial du Lotus à Punaauia par Murphy et Jérémie Tchen. Vol commis sur fond de trafic d’ice et au cours duquel les deux frères avaient menacé et braqué des dealers d’ice en leur volant 70 grammes de méthamphétamines et une enveloppe contenant un million de Fcfp.

Revolver de type Magnum

Après l’interpellation des auteurs de l’agression de février 2015, les enquêteurs avaient entendu plusieurs témoins dans le cadre du dossier et avaient réussi à faire ressortir un dernier fait de vol avec violence imputable aux frères Tchen. Entendu, l’homme qui avait l’habitude de jouer au Kikiri avec eux, avait expliqué que le 1er mars 2015, Jérémie Tchen lui avait volé 700 000 Fcfp en lui pointant un “revolver à barillet de type magnum” sur la tête au cours d’une transaction ratée.
 
Présentés devant le tribunal correctionnel mardi pour répondre de ces infractions relativement anciennes, les trois frères Tchen, leur père, ainsi que leur ami, Vatea Bossuet, ont tenté de minimiser les faits. Face à la ténacité du président du tribunal qui a notamment fait remarquer à certains d’entre eux que les écoutes avaient démontré qu’ils avaient demandé à certains témoins du dossier de mentir lors de l’instruction, les frères Tchen ne se sont pas démontés. L’un d’entre eux a d’ailleurs demandé au tribunal correctionnel pourquoi des tests ADN n’avaient pas été effectués sur l’étui à lunettes qui se trouvait dans le véhicule et dans lequel avaient été retrouvés de l’ice et du paka. 
 
Après avoir longuement évoqué les faits, le président du tribunal a rappelé que tous les prévenus avaient déjà été condamnés à plusieurs reprises dont certains pour des trafics d’ice. Comme dans l’affaire Dubaquier dans laquelle Murphy et Lemmy Tchen avaient respectivement été condamnés à six et trois ans de prison ferme. Interrogé sur le parcours de ses trois fils mardi, Jimmy Tchen, quant à lui déjà condamné à huit reprises, a expliqué au tribunal qu’il avait vainement dit à ses enfants d’arrêter leurs “conneries”
 
Le procès s’achèvera mercredi avec les réquisitions du procureur de la République et les plaidoiries de la défense. 

Rédigé par Garance Colbert le Mardi 7 Juillet 2020 à 18:27 | Lu 2174 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Août 2020 - 11:26 Cinq nouveaux cas Covid confirmés depuis mardi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus