Tahiti Infos

​La Codim avance doucement sur l'électricité


Tahiti, le 3 août 2022 – La Codim a signé mercredi une convention de “financement d'assistance à maîtrise d'ouvrage” pour mettre en place une “délégation de service public de l’électricité mutualisée” aux Marquises.
 
Fin décembre dernier, les maires de Hiva Oa, Nuku Hiva et Ua Pou avaient demandé à EDT une prolongation de "neuf mois" de l'échéance de leur contrat de délégation de service public de l'énergie, censé arriver à son terme au 31 décembre 2021. Huit mois plus tard, les élus ne doivent pas beaucoup regretter de s'être pliés au délai de deux ans finalement conclu avec EDT. En effet, la Communauté de commune des îles Marquises (Codim) vient à peine de signer, mercredi, une convention de financement avec l'Agence française de développement (AFD) pour une “assistance à maîtrise d’ouvrage à la mise en place d’une délégation de service public de l’électricité mutualisée aux îles Marquises”.
 
Dans ce dossier où le jeu des communes polynésiennes concernées consiste, depuis 2019, à obtenir chaque année un nouveau report de l'échéance de leur contrat de concession actuel, les Marquises étaient pourtant parties avec une bonne longueur d'avance il y a trois ans. Et c'est d'ailleurs cette idée d'une mutualisation de la compétence de l'énergie confiée à la Codim qui avait fait capoter la procédure d'appel d'offres il y a un an. Le communiqué Codim-AFD confirme d'ailleurs que cette future assistance à maîtrise d'ouvrage “fait suite à une étude d’opportunité de mutualisation du service public de l’électricité cofinancée par les deux acteurs en 2021, qui avait mis en lumière l’intérêt économique d’une mutualisation de la compétence énergie au sein de la Codim“.
 
L'objectif affiché pour la Codim est à la fois de garantir un prix unique et avantageux de l'électricité pour tous les Marquisiens et de développer “massivement les énergies renouvelables (EnR) en ligne avec l’objectif du Pays fixant à 75% d’EnR dans la production électrique d’ici 2030”. Quant à l'objectif de 50% d'EnR en 2020, il est visiblement devenu trop tard pour mentionner qu'il a été complètement manqué. C'est l'avantage de laisser le temps passer.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Mercredi 3 Août 2022 à 21:19 | Lu 1135 fois