Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​L’après-Putai se prépare déjà à Papara



PAPEETE, 6 mai 2019 - Une grande effervescence règne à Papara où trois des 33 élus du conseil municipal, dont le maire, sont sous la menace d'une peine d'inéligibilité avec prononcé de l'exécution provisoire dans une affaire de prise illégale d'intérêt et abus de confiance. 

Les forces s’organisent au sein du conseil municipal pour préparer l’après-Putai à Papara. La justice doit dire ce mardi l’avenir politique du maire et de deux élus de la commune. Sous le coup de peines d’inéligibilité assorties de l’exécution provisoire, requise le 30 avril dernier à leur encontre pour prise illégale d’intérêt et abus de confiance, ces trois élus pourraient être démis d’office de tous leurs mandats en cas de condamnation. Le tribunal doit rendre son délibéré le 7 mai.

Dans la balance pour Putai Taae en cas d’inéligibilité pour 2 ans : la mairie de Papara et un siège de représentant jusqu’en 2023 à l’assemblée de la Polynésie française. Egalement, visés par cette procédure : Gaston Tunoa sous la menace d’un an d’inéligibilité et Jean Torohia, passible de 2 ans d’inéligibilité.

>> Lire aussi : Condamné, Putai Taae perd tous ses mandats

"Ça va être le bazar au niveau du conseil municipal, explique un élu A Here ia Papara. La prochaine majorité va forcément devoir rassembler ses forces y-compris dans l'opposition, histoire de finir la mandature sereinement, jusqu'en 2020." 
 
A Papara, la courte majorité qui suivait encore Putai Taae est aujourd’hui en effet au bord de l’effondrement. Si le maire devait être condamné, le futur premier magistrat de Papara devra être choisi au sein du conseil municipal par au moins 17 des 33 élus qui siègent dans cette instance. En cas d’inéligibilité prononcée contre Putai Taae, Jean Torohia et Gaston Tunoa, les suivants de liste appelés à monter au conseil municipal sont Yolande Choune, Rono Kokovi et Hugoline Teriipaia.

Dans la perspective d’une éventuelle décision de justice défavorable à son maintien, Putai Taae soutient la candidature de sa cinquième adjointe Heia Teina, qui pourrait rassembler sept élus sur 33 derrière elle. Jean-Louis Benvenuti, actuel 2e adjoint au maire semble également briguer la fonction de 1er magistrat avec le soutien de sept élus et l'ambition de rassembler au sein d'un groupe d'union. Le groupe des frondeurs de la majorité A Here ia Papara, assure réunir huit voix derrière la candidature de Ralph Sanford et avec le soutien de Gaston Tunoa, si ce dernier venait à être déclaré inéligible.

Les tractations vont donc bon train actuellement à Papara pour préparer l’après-Putai avec en toile de fond les municipales de mars 2020.

Du côté de l’assemblée, où Putai Taae siège au sein de la majorité Tapura Huiraatira, une condamnation du représentant à de l’inéligibilité signifierait l’entrée à Tarahoi de Wilfred Tavaearii, le suivant de liste sur la 2e section des îles du Vent, en cas de désistement de l'actuelle ministre de l'éducation, Christelle Lehartel.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 6 Mai 2019 à 12:58 | Lu 2889 fois

Tags : PAPARA





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Février 2020 - 12:57 L'appel du premier tour de Schyle à Arue

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019