Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Frédéric Dock élu président du Medef Polynésie



Tahiti, le 14 mai 2020 – Le directeur de Cegelec Polynésie, Frédéric Dock, a été élu jeudi soir président du Medef de Polynésie française, succédant à ce poste à Patrick Bagur. Le bureau de l’organisation patronale enregistre le retour d’Olivier Kressmann au poste de vice-président, aux côtés de Florence Darnon, Vincent Fabre et Thierry Mosser.
 
Le directeur de Cegelec et des filiales du groupe Vinci Energie en Polynésie, Frédéric Dock, a été élu jeudi soir président du Medef Polynésie française, l’organisation patronale représentant les grandes entreprises du fenua. Il succède à Patrick Bagur, élu en 2018. Une seule liste était en lice pour cette élection qui s’est déroulée lors de l’assemblée générale du mouvement au siège du Medef à Papeete. Ingénieur de formation, Frédéric Dock est arrivé en Polynésie en 1986 comme volontaire à l’aide technique, avant de rejoindre Cegelec Polynésie deux ans plus tard. Mise à part une parenthèse comme directeur de Cegelec à La Réunion, il a passé l’intégralité de sa carrière au sein de la filiale de Vinci au fenua. Il est également président de la chambre syndicale des entreprises du BTP.
 
Le bureau du Medef Polynésie française est désormais composé de quatre vice-présidents. L’ancien président de l’organisation entre 2014 et 2018, également président de la French Tech Polynésie et patron d’IDT, Olivier Kressmann, fait son retour. A ses côtés, on retrouve Florence Darnon de la Banque de Tahiti, Vincent Fabre de la Socredo et Thierry Mosser de la Brasserie de Tahiti. Le directeur du groupe Aline, Marc Stuhlfauth est trésorier du Medef.
 
Nulle doute que ce nouveau bureau de l’organisation patronale fera rapidement parler de lui. Le 4 mai dernier, dans une interview à Tahiti Infos, Frédéric Dock, alors président de la commission économie du Medef, appelait à une intervention financière de l’Etat en Polynésie pour compenser les effets de la crise du coronavirus. Il défendait des “adaptations des mesures nationales à nos territoires” à travers “la mise en place de mesures économiques massives”. Le Medef venait alors de diffuser une étude portant sur deux scénarios économiques pour la Polynésie tablant sur 100 à 145 milliards de pertes de chiffre d’affaires par an en 2020 et 2021 et 3 400 à 4 700 emplois menacés avec la crise…

Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 14 Mai 2020 à 21:27 | Lu 8732 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Mai 2020 - 18:16 GTS rempile

Mardi 26 Mai 2020 - 18:03 L'école en mode distanciation sociale

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus