Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


​Frais de défense : Temaru tacle "la justice avec un petit J"



Tahiti, le 12 mars 2021 - Oscar Temaru a réagi vendredi à la récente décision mettant à mal l’ordonnance de la chambre de l’instruction qui avait validé la saisie sur son compte bancaire personnel dans l'affaire des frais de défense du maire de Faa'a pour le dossier Radio Tefana : une "justice avec un petit J".
 
Après avoir encore dénoncé, la veille par communiqué, "l’acharnement" dont il se dit victime depuis deux de la part du procureur de la République Hervé Leroy, Oscar Temaru a réagi vendredi à la récente décision mettant à mal l’ordonnance de la chambre de l’instruction qui avait validé la saisie sur son compte bancaire personnel dans l'affaire des frais de défense du maire de Faa'a pour le dossier Radio Tefana. La cour de cassation a annulé mercredi, parce qu’insuffisamment motivée, cette décision de la chambre de l'instruction de Papeete qui avait validé la saisie de 11,6 millions de Fcfp sur ses comptes personnels en juin dernier. L’instance devra se réunir de nouveau pour statuer, mais dans une nouvelle formation.

"Il y a la justice avec un petit J et il y a la justice avec un grand J", a-t-il taclé disant n’être pas surpris par cet arrêt de cassation : "J’étais avec l’avocat dans la chambre de l’instruction pour l’audience de cette affaire. On sentait très bien qu’il y avait cette solidarité entre eux (magistrats du parquet et du siège, ndlr) et pas de séparation des pouvoirs comme ça aurait dû être."

Le leader indépendantiste met cette défaveur judiciaire à son égard sur le compte de représailles, suite à la procédure pour crime contre l’humanité initié en 2018 contre les chefs d’Etat en exercice durant la période des essais nucléaires en Polynésie. "C’est comme ça que j’explique la déclaration de Mme Girardin, à la suite de la plainte que j’ai déposée à La Haye : « L’Etat ne se laissera pas faire »", a-t-il expliqué : "La chambre de l’instruction n’a pas fait son boulot. Je suis pour le respect de la justice. Mais il faut qu’il y ait la même justice pour tout le monde."

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Vendredi 12 Mars 2021 à 18:50 | Lu 2394 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 27 Juillet 2021 - 23:39 ​France-Polynésie : La macrostratégie

Mardi 27 Juillet 2021 - 23:14 Des annonces attendues et des surprises

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus